Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

2012

Noël aux santons, St Sylvestre au réveillon…Les fêtes, c’est comme l’étymologie, on retombe toujours sur les mêmes explications de base. En attendant une actualité plus originale (entre prothèses mammaires et football-fric), petit retour sur le dernier jour de l’année (cliquer ici « St Sylvestre » ou rechercher simplement dans l’espace dédié en haut à droite). Profitez-en, certains illuminés (qui vont se faire enguirlander) sont certains que ce sera la dernière fois (maya qu’à pas y faire attention). En tous cas, clairement, Meilleurs Voeux pour 2012 à tous!

Ancelotti

Fanfares et chèques en milliards de ryials (la monnaie qatari) pour l’arrivée de Carlo Ancelotti au PSG, en lieu et place de l’(ex-) entraineur d’origine néocalédonienne Antoine Kombouaré…Bon, le foot vous passionne peut-être autant que moi, alors parlons tout de suite étymologie, car, une fois de plus, le sens des racines est curieusement assez parlant, même si les surnoms que constituent nos patronymes concernaient avant tout un ancêtre dont les rotules ne sont plus en état de jouer au football depuis une dizaine de siècles.

Boyer

Après la Turquie, voici forcément Valérie Boyer, députée UMP et victime collatérale de ce projet de loi visant la négation des génocides (pas seulement celui des arméniens d’ailleurs!). Mme Boyer, menacée de différentes façons, se retrouve dans la situation du bouc émissaire, ou plutôt devrait-on dire du boeuf émissaire, en tous cas étymologiquement.

champagne

Cela s’appelle un « marronnier », en vocabulaire médiatique, c’est à dire un sujet qui revient tous les ans à la même époque, et que l’on est plus ou moins obligé de traiter, histoire d’éviter de parler toujours des même choses qui fâchent…En clair, la période de Noël est censée représenter une trêve (politique, sociale, footballistique, etc), on va donc vous gaver de reportages et magazines sur le foie gras (çà tombe bien), histoire de vous isoler dans quelques temps dans une bulle (de champagne). Justement, faisons pétiller l’étymologie de la bouteille en question.

Turquie

Cà grogne du côté du Bosphore! Paris et Ankara ne sont pas tout à fait d’accord sur l’évocation (ou non) du «génocide arménien», occasion de raviver quelques blessures manifestement encore mal cicatrisées du côté de la Mer Noire. «La Turquie, c’est l’autre Angleterre de l’Europe», avait lâché il y a quelques années un diplomate…français, prouvant bien par là que ce territoire a toujours suscité commentaires et fantasmagories dans notre culture, la preuve…