Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Capture d’écran 2011-04-19 à 16.07.50

La marque est actuellement dans l’actualité, à cause d’une vraie-fausse rumeur (donc une fausse-fausse information, cf la chronique « rumeur ») concernant une présomption de molécules «probiotiques» dont seraient gavés certains petits pots censés «activer» nos défenses immunitaires. Y-a-t-il là-dedans le moindre ferment de vérité? Si c’était vrai, l’affaire risquerait de faire grand’bruit, car il s’agit de l’un des leaders mondiaux du yaourt, même si la gamme de produits lactés s’est largement diversifiée depuis l’année de la création de l’entreprise, en 1919…Quoi qu’il en soit, saisissons l’occasion pour parler de l’étymologie de la marque, mais au fait, une marque créée dans quel pays? La Bulgarie? Le Kazakhstan? la Mongolie? Car, bien sûr, vous pensez que le dessert en question vient à tout le moins de l’Est de l’Europe ou de l’Asie, puisqu’on l’appelle yaourt mais aussi yogourt voire yoghourt.

Donnedieu

«Qui donne à Dieu prend aux pauvres», disait, pendant la période de la Terreur un proverbe révolutionnaire, pour justifier les exactions imposées aux aristocrates…Le juge Renaud (Van Ruymbeck) voudrait bien savoir si Renaud (Donnedieu de Vabres) a (re)donné de l’argent à certains hommes politiques; toujours est-il que l’ex-ministre de la Communication (version Raffarin 3.1) est dans l’actualité du moment, avec un patronyme qui ne passe pas inaperçu.

Alexandre

Il semblerait que le billet sur «Marathon» (Téléthon) ait intéressé pas mal de lecteurs, en particulier une fidèle internaute qui me demande de continuer à traiter quelques noms de personnages historiques dont l’étymologie pourrait retenir l’attention. «Et pourquoi pas, poursuit-elle, Alexandre le Grand?» Dont acte, voici quelques petites surprises linguistiques qui flottent dans le sillage de ce valeureux chef militaire de l’Antiquité, surnommé «le plus grand guerrier de tous les temps», j’ai nommé…Dédé la Résistance!

Cultissime

On doit cette saillie à l’enthousiasme mondain du chanteur Christophe Willem, dit (il y a quelques années) «la Tortue», interprète qui veut surnager lontemps et donc ménage sa culture. Or, son dernier opus l’en atteste, l’homme est un musicien doué, mais il vient d’accompagner la promotion de ce dernier album dans les media d’une rafale systématique de «cultissime!». Ne vous méprenez pas sur sa modestie: il ne s’agissait pas de lui, mais de commentaires sollicités par un journaliste au sujet de chansons ou musiques composées par de grand(s) chanteurs(ses). Mais, au fait, d’où vient ce mot à la mode?

Capture d’écran 2011-12-08 à 00.58.08

Même en Belgique, nul n’est prophète en son pays. On souhaite néanmoins au nouveau Premier Ministre d’honorer, ou tout au moins d’illustrer, le porteur le plus célèbre de son prénom (Elie), personnage biblique dont le nom signifie en hébreu «Mon dieu est Jéhovah» (Eliyah). Signalons au passage que la tâche sera ardue pour cet homme chargé de dompter une nation à deux têtes, territoire mentionné pour la première fois par Jules César, sous le nom des «belgae», par opposition aux gaulois.