Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Houston

Dernier soubresaut médiatique, à l’occasion des obsèques de celle que tous les journalistes ont appelée sans faire aucun effort «la diva de la soul», qui porte un nom forcément d’origine (lointaine) britannique, disons anglo-saxonne pour ne fâcher personne. Patronyme apparemment simple, ce qui n’exclut pas d’y regarder de plus près, car, ce qui vient spontanément à l’esprit avec le mot Houston, c’est qu’il s’agit de la capitale du Texas et de la conquête spatiale, faux et archifaux.

Rocancourt

C’est le retour de celui que les media ont baptisé «l’arnaqueur des stars», puisque, des deux côtés de l’Atlantique, le monsieur semble avoir profité de largesses prodiguées par différentes personnalités. Avant le sieur Christophe, originaire de Normandie, le seul homonyme que l’on connaissait était Rocquencourt, dont le «triangle» deviendra célèbre (et souvent cauchemardesque lors des retours de week-end) auprès des automobilistes à l’écoute du trafic francilien.

scrutin

Le mot du jour -en tous cas de ces derniers jours- est sans conteste «scrutin», qui revient à la Une des media à l’occasion du bouclage quasi-définitif de la liste des ‘impétrants’ (cf ce mot) à la fonction présidentielle. Ce scrutin sera-t-il favorable aux uns ou aux autres? Sera-t-il majoritaire ou pas, conforme aux sondages et sorti des urnes? Débouchera-t-il sur un ou des referenda (pluriel de referendum – théoriquement), bref, voici quelques réflexions strictement étymologiques concernant les termes électoraux; toute ressemblance avec, ou allusion à des personnes ou situations de votre connaissance ne seraient que pure coïncidence.

Desmarets

C’est une «fleur de cactus» (la pièce de Barillet et Grédy) qui avait principalement rendue célèbre la comédienne…Jacqueline Desmarets, et non pas Sophie, car, pour une fois, c’est le prénom qui devient pseudonyme. En 1941, la future «Sophie» a 19 ans, elle travaille depuis trois ans déjà dans une classe de théâtre dirigée par un certain Louis Jouvet, et elle doit choisir un nom de scène qui la différencie de l’actrice de cinéma Jacqueline Desmarets, à l’affiche cette année-là comme second rôle dans «Premier Rendez-Vous» d’Henri Decoin, emmené par Danielle Darrieux. D’où le changement de prénom obligatoire, même si depuis Sophie a davantage marqué les mémoires que Jacqueline…

Lagiole

Un fidèle lecteur me pose une question très affûtée au sujet de la ville aveyronnaise de Laguiole, et plus particulièrement sur la prononciation entre LaGuiole et LaYole, comme il semble être «à la mode, me dit-il. L’étymologie peut-elle expliquer le son des mots qu’on entend, et comment faut-il prononcer?». Aujourd’hui donc petit exercice de phonétique sur le fil de la lame, au sujet de cette capitale du couteau mondialement connue, à tel point que le nom est devenu commun, et qu’on parle d’un laguiole comme d’un bordeaux (rares sont les noms de villes ou de villages passés tels quels dans le langage commun).