Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Capture d’écran 2012-03-31 à 15.14.01

La puissance des media est toujours supérieure à celle d’un budget de promotion touristique; certaines communes, inconnues du grand-public quelques heures avant un événement, se retrouvent à la Une du jour au lendemain. Plusieurs internautes m’ont interpelé sur le si joli nom de la commune toulousaine de Cornebarrieu, autrefois davantage connue pour être un centre de rétention administrative qu’un site d’obsèques contestées par certains. De fait, les Cornebarriens et Cornebarriennes ont quelque raison d’hésiter sur le destin -étymologique- du nom de leur commune, et ce, depuis sa création même.

Bourzat : Péchalat

C’est un programme artistique de style égyptien qui a permis aux patineurs français de décrocher une médaille de bronze aux Championnats du Monde en cours. Nathalie Péchalat et Fabien Bourzat reçoivent de fait un coup de projecteur médiatique appuyé; si nous en profitions pour éclairer en même temps l’étymologie de leurs patronymes respectifs, qui semblent rimer dans la même harmonie que leur chorégraphie sur glace?

Mali

Actualité pauvre ou pauvre actualité, du moins dans le domaine étymologique. Si vous avez lu ou relu toutes les chroniques concernant les hommes (et femmes) politiques en vue en ce moment, nous reste donc aujourd’hui le coup d’état au Mali. Après le Sénégal, voici quelques repères linguistiques pour prendre conscience que, oui, les pays ont un nom, et qu’il n’est pas non plus dû au hasard…

écarlate

Le mot est à la Une de tous les journaux, et il qualifie le cinquième et ultime degré du plan Vigipirate, le dispositif anti-terrorisme français. D’aucuns trouveront le mot…poétique, alors que le terme a été choisi en raison d’une nuance qui exprime un rouge intense; de fait, ‘écarlate’ ne remplace pas ‘rouge’ dans l’échelle des risques, mais le termine, après blanc, jaune, orange, rouge. Or, nous ne connaissons guère plus le mot que pour qualifier une « Eau » (en fait, un détergent) inventée en 1851, dont la formule avait la propriété de raviver les couleurs des…uniformes des soldats de Napoléon (III, évidemment). Depuis « l »Eau » en question est devenue transparente (trop dangereux, un liquide rouge!) mais le mot est encore plus décapant qu’il n’y paraît:

Evian

Actualité oblige: beaucoup de media (*) commémorent ces jours-ci la signature du traité mettant fin à la guerre (à l’époque, civile) dite «d’Algérie», décrétant ainsi une fin des hostilités ratifiée depuis une petite ville de…Haute-Savoie (!). Evian, la ville où la France mit de l’Eau dans son vin? Exactement, en tous cas, d’un point de vue étymologique! Car Evian, dite ‘Les Bains’ très rapidement grâce à l’essor du thermalisme au 19è siècle, est vraiment une ville d’eau(x), la preuve…