Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

serval

C’est le nom de l’intervention militaire française en cours au Mali. Comme toutes les initiatives de même type, l’opération a été baptisée d’un petit nom qui devient célèbre du jour au lendemain, par la grâce de la puissance médiatique. Qui connaissait la capitale du Rwanda avant le ‘génocide’? Qui savait où se trouvait Phuket avant le tsunami, et Timisoara avant la découverte du charnier roumain? Pourtant, il ne s’agit pas ici d’un nom de lieu mais d’un animal, procédé de totémisation favori des organisations guerrières. Au fait, qui est ce serval, et pourquoi l’a-t-on choisi?

Mali

Sans aucun doute, le mot de l’actualité est à nouveau celui de ce pays africain, petit mot simple (c’est plus facile qu’Ouzbekistan) qui, comme tous les noms de lieux du monde, s’appuie sur une caractéristique du terrain, de la végétation, des gens qui y habitent ou des animaux qui le fréquentent. Le procédé onomastique est particulièrement vrai pour l’Afrique, dont la majorité des sites ont une étymologie locale, issue de dialectes indigènes. En effet, à part quelques surnoms apportés par les étrangers (le français, pour la Côte d’Ivoire; le portugais, pour le Cameroun (1), les toponymes africains ont souvent la sonorité et la brièveté des dialectes locaux (Togo, Niger, Ghana, Rwanda, Soudan, et donc…Mali).

Filipetti

«Qui veut voyager loin, ménage sa monture», écrivait le brave Racine. Cela n’est en rien un conseil ou une allusion déplacée à de récents voyages de la Ministre de la Communication, lesquels lui valent un retour momentané sous les feux de l’actualité. L’alexandrin des «Plaideurs» serait en fait quasiment le résumé étymologique du patronyme d’Aurélie, dont vous avez probablement déjà deviné l’origine et le sens; c’est néanmoins une occasion d’illustrer et de vérifier quelques règles élémentaires de linguistique. Enfourchons donc ensemble cette monture.

Chavez

Ce site étant dédié à l’analyse étymologique du nom des gens ou des lieux connus, vous vous demandez peut-être qui est ce personnage totalement passé inaperçu des pages des quotidiens ou des reportages télévisés…Et pourtant, on parle de lui quasiment tous les jours, de façon plus ou moins optimiste; sauf que, pour une fois, nous allons jouer à deviner l’identité réelle de celui qui qui se cache derrière ce nom fictif, puisque, pour compliquer l’histoire, je vous ai traduit en français les différents éléments de son patronyme. Au programme donc, un nom ‘propre’ issu d’un prénom, et un nom de lieu, pour tout dire celui d’un pays. Relisez le titre une dernière fois avant de continuer…Vous avez trouvé? Peut-être.

Capture d’écran 2013-01-05 à 17.37.59

Simple rappel pour un clin d’oeil de week-end, actualité (bégayante) oblige: le champ de recherche en haut à droite vous emmènera directement à (re)lire les sujets sur Depardieu, Bardot ou Russie, en tapant le mot qui vous intéresse. En attendant le prochain inscrit sur la liste d’embarquement…bonne lecture!

NB: ‘pachyderme’, adjectif substantivé formé de deux racines grecques, ‘pakhus’, qui signifie épais + ‘derma’, la peau. Il s’applique donc à toute créature au cuir dur à cuire. Ne vous y trompez pas…