Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

C’est l’homme dont aura assez peu parlé au regard d’une performance engloutie par les flots de millions alloués à un ex-homme d’affaires (avec un ‘s’, précisément), car le navigateur a pulvérisé le précédent record de traversée de l’Atlantique Nord à la voile en solitaire détenu jusqu’alors par Thomas Coville. New York-Le Cap Lizard en à peine plus de cinq jours, voilà de quoi rendre jaloux (1) les mânes du désormais sous-marin Titanic, dont on ne saura jamais quel temps il aurait mis réellement lors de cette liaison inaugurale, et pour cause. En tout cas, Francis a de quoi se réjouir. Forcément!

L’actualité de la semaine qui vient fera largement écho aux pirouettes aériennes qui se dérouleront au-dessus du ‘petit-village’, (étymologiquement: le petit-bourg, autrement dit Le Bourget), et, déjà, à l’occasion du décollage en direct du nouvel avion d’Airbus, on a beaucoup entendu sur les ondes parler de ‘cockpit’, là où il faut être reçu par le commandant (ça, c’était plutôt jusque dans les années 70). Et pourtant, c’est l’endroit où il vaut mieux ne pas mettre les pieds; et pas question ici d’appréhensions diverses ou de vertige, un cockpit, c’est tout simplement l’endroit le plus dangereux d’un avion, surtout pour votre intégrité physique ou votre vertu…

Beaucoup de questions au sujet du (futur ex-?) pdg d’Orange, impliqué dans ‘la bande organisée’ de l’affaire qui opposa Bernard Tapie au Crédit Lyonnais. Qui veut toucher aux millions? Dans l’attente (à ce jour) de l’éclaircissement général, Stéphane Richard, après avoir lui-même mis en cause le liquidateur de la banque Jean-François Rocchi, est à son tour mis en examen. Et si nous nous intéressions à l’étymologie (uniquement, bien sûr!) de ces deux noms, dont le sens profond va, encore une fois, réserver bien des surprises sur lesquelles il serait facile de plaisanter…’Richard’ semble tout à fait facile à comprendre, et pourtant l’origine du mot n’a rien à voir avec la richesse; ‘Rocchi’ est encore plus inattendu.

Monsieur le tout-nouveau député de la 1ère circonscription des français hors de France est un acharné du travail, en tout cas étymologiquement. En effet, son patronyme fait partie d’une grande -pour ne pas dire immense, en comptant les diverses métamorphoses du mot- famille qui remonte à l’Antiquité, car toute l’histoire des Lefebvre s’appuie sur un tout petit adjectif latin qui qualifie quelqu’un qui se retrousse les manches, et pour cause: il ne fallait pas les approcher du feu.

Puisqu’il est question ici d’étymologie sur l’actualité, nous allons laisser tomber le football et nous consacrer à la candidate socialiste à la mairie de Paris, femme politique d’origine espagnole (on le serait à moins avec un tel patronyme) prétendante à la succession de l’homme des marais* (De-la-noue, puis Delanoë). En attendant de fouiller dans les racines de NKM, petite analyse du nom de la belle brune au nom évocateur: dans le français courant, l’hidalgo est en général le prototype du séducteur style Jules-Les-Eglises (Julio Iglesias), au choix joueur de foot, chevalier à la figure triste ou pas (on en reparle plus bas) ou fougueux andalou à la croupe cambrée…bref, quasiment tout le contraire de l’origine du mot!