Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

éclisse

Suite (et peut-être pas fin) des événements ferroviaires ‘de l’été’, en attendant que l’actualité mette à l’honneur quelque chose ou quelqu’un d’autre qu’un coureur cycliste déjà suspect avant d’avoir gagné…Après Brétigny-sur-Orge donc, voici le second mot le plus prononcé de la semaine, celui d’éclisse, les faits-divers, les guerres ou les catastrophes ayant cet avantage d’enseigner du jour au lendemain à des millions de gens à quoi sert une barre d’aiguillage, ce qu’il s’est passé à Timisoara (1) ou dans quel pays se trouve Fukushima.

Brétigny

L’actualité n’a pas toujours de bonnes raisons d’être à la Une, dont celle des faits-divers. Il n’empêche, le mot le plus enregistré, imprimé, entendu et reproduit ces derniers jours est celui de Brétigny-sur-Orge, ville du département de l’Essonne désormais synonyme de catastrophe ferroviaire, et promise à l’oubli dès la prochaine naissance d’un(e) héritier(e) du trône d’Angleterre, sans doute. L’étymologie a toujours de ces coïncidences étonnantes: l’origine linguistique de la ville en question a un rapport direct avec un fondateur originaire de la…Bretagne, pas encore Grande à l’époque, mais tout de même, un ‘anglais’!

Verchuren

Ce fut l’un des rois du piano à bretelles, et chacun a pu lire dans la presse la biographie de Dédé-la-musette, le nombre de millions de disques vendus et sa carrière commencée à six ans sur scène, bref tout le monde vous en a parlé mais personne ne vous a expliqué le sens du mot; le voici. Celui qui entrera dans la Résistance -française- et sera déporté à Dachau avait tant le sens de la musique (et de la provocation) qu’il osera, le 14 juillet 1944, faire chanter ‘La Marseillaise’ à ses co-détenus, face aux SS du camp d’internement. Pourquoi cette précision sur la ‘nationalité’ du réseau de résistants? Tout simplement parce qu’André est originaire de…Belgique, par ascendance familiale et donc, forcément, linguistique.

Ville NZ

Beaucoup de réactions, après le récent article sur les villes de France au nom étranger, plusieurs internautes me signalant la ville…québécoise de Nantes, temporairement médiatisée pour avoir été la gare de départ du train chargé de pétrole qui a explosé dans le centre de Lac-Mégantic. D’autres ont ajouté l’existence d’un Avignon, toujours au Québec. Je vous propose donc aujourd’hui une courte chronique sur le fonctionnement linguistique des noms de villes.

Bartoli

Une française en demi-finale de ‘Wimbleudonne’ comme disent les journalistes (1)! Profitons-en, quelle que soit l’issue du tournoi de tennis, pour accompagner le soudain intérêt que portent les télévisions à la joueuse ponote (2), pas toujours valorisée dans les commentaires sportifs ces dernières années; bref, la brune Marion fait partie du trio Mauresmo/Pierce/Bartoli qui s’est hissé le plus grand nombre de fois en finale d’un Grand Chelem. Bartoli, vous avez une idée? Ca a l’air simple, comme ça, mais on ne trouve pas forcément immédiatement. Ne trichez pas, prenez quelques secondes avant de cliquer sur la suite. Peut-être un mot italien?