Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Larribe

Semaine de fête à St Céré (Lot), ville d’origine de l’un des «otages du Mali» libéré ce 30 septembre 2013, après trois ans de captivité. Patronyme de Daniel, et de sa femme Françoise relâchée précédemment, il se trouve que ce mot peut aussi bien exprimer les flots d’émotion qui vont probablement submerger tous ceux qui ont suivi cette épreuve, que le soulagement de le voir enfin rejoindre ce côté-ci de la Méditerranée; voici pourquoi…

tempête christian

Si vous ne savez pas quoi faire pour frimer, offrez-vous une dépression, une vraie, de celles qui arrachent les arbres avec un vent de 100 kms/heure, et qui vous permettront de passer à la postérité pour un temps que l’on souhaite le plus court possible, par égard pour ceux qui sont en dessous. La tempête du moment s’appelle donc Christian, et comme un certain nombre de ses prédécesseurs, porte le nom d’un…français, qui l’a achetée à des allemands. Qu’est-ce-que tout cela veut dire? Explications.

Astérix chez les Pictes

C’est le héros du jour; il s’appelle Astérix et pas Phénix, mais renaît de ses cendres (temporaires) par l’imagination et le coup de crayon de deux nouveaux compères très doués pour faire des bulles. Le premier mérite de ce nouvel opus ne sera pas moins d’avoir provoqué l’étonnement -et parfois la curiosité- d’un certain nombre de lecteurs devant ce gentilé inattendu: les Pictes! On a déjà envoyé le petit moustachu et son depardiesque acolyte chez les Goths, chez les Normands, chez les Bretons, chez les Helvètes ou chez les Belges, mais (comme vous avez déjà vu la couverture sur tous les medias) pourquoi diable les porteurs de jupe à carreaux s’appellent-ils pictes?

Ibrahimovic

C’était en juillet 2012, lors de son arrivée tonitruante et trébuchante (je veux parler des espèces) au PSG. Depuis le récent ‘quadruplé du suédois » (sic), comme l’appelle la presse sportive, face à l’équipe d’Anderlecht à Bruxelles, plus que jamais ça plane pour lui. Au cas où vous seriez resté sur le banc de touche l’année dernière, petit rappel de sa chronique étymologique en tapant Ibrahimovic dans la surface de réparation de votre mémoire, en haut à droite de cette tribune…

Pépy

Il est tout rouge, le président de la SNCF, dans la crainte d’être obligé de majorer ses tarifs l’année prochaine en raison de l’augmentation de la tva. On m’a souvent interrogé sur l’origine du patronyme du très médiatique (et si reconnaissable) Guillaume-le-Conquérant-du-Rail. Sa silhouette filiforme apparaît régulièrement sur les petits écrans, car c’est le meilleur communicant de la maison TGV, capable de tenir tête intelligemment aux micros inquisiteurs même sur un quai ravagé par un télescopage ferroviaire. Or, ce grand monsieur est un tout-petit, au moins étymologiquement, et voici pourquoi…