Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Rafale

Avec une majuscule, s’il vous plait! De fait, le nom commun est devenu ‘propre’ (?), pour cet avion de combat qui sait si bien prendre des vents sur un plan commercial (Concorde, sors de cette carlingue). Tout comme pour les autres instruments de guerre de l’armée française (fusils, canons, chars d’assaut, hélicoptères ou porte-avions), on a donc alloué à la bestiole ce nom de baptême sans doute évocateur d’une giclée de balles sorties d’une mitraillette, en comparaison avec sa force et sa vitesse de frappe. Seulement voilà, étymologiquement, ça ne décolle pas, au contraire…

Gaïa

«Allô la Terre, ici Gaïa», tel est le message en forme de pléonasme que va envoyer (en 2020, le temps que le SMS arrive) le dernier télescope mis sur orbite extra-terrestre, depuis les confins de la galaxie. Car la ‘petite’ (2 tonnes) araignée de technologie optique va permettre de tracer une carte en trois dimensions du nuage laiteux au bord duquel nous gravitons. Comme toujours pour les phénomènes naturels, les machines de guerre et les missions scientifiques, les hommes ont trouvé évident de baptiser cette fois notre ambassadrice du petit-nom de ‘Gaïa’, mot grec qui désigne notre planète dans la mythologie-maison. Sauf que, quand on y regarde de plus près, il y a quelques détails (légendaires) un tout petit peu gênants…

Martin

Le très charismatique délégué CFDT de l’usine Arcelor-Mittal de Florange a déclaré sa candidature en tête de liste socialiste pour les prochaines élections européennes. De la lutte syndicale au combat politique, il y a un pas que notre Martin vient de franchir avec pugnacité, au risque tout de même de chercher le bâton pour se faire battre, pour ne pas dire fouetter. Le pire serait de prendre une veste -ou plutôt devrait-on dire un manteau- à l’occasion de ce scrutin. En fait, tout cela est très cohérent, y compris étymologiquement…

O'Toole

Il a été l’instrument (à l’écran) de la réconciliation avec les Arabes, et il s’appelle O’Toole, ce qui a fait réagir plusieurs internautes lecteurs de ce blog en faisant immédiatement un rapport avec le mot anglais proche (*). De fait, si beaucoup de patronymes représentent un nom de métier, une activité artisanale ou un outil de travail, cela est loin d’être le cas du nom de l’acteur, un terme clairement d’origine irlandaise, comme en témoigne le préfixe si caractéristique O’. La racine qui suit se devait donc d’être de la même langue, en l’occurrence le gaëlique, l’un des nombreux ‘dialectes’ nordiques en vigueur au 10è siècle dans cette région de l’Europe. Mieux que de situer le mot, «Etymo-Logique» vous en dit plus sur le sens de la racine.

Leveaux

C’est l’évènement -passé inaperçu- de la semaine: la retraite à 28 ans, vous en avez rêvé? Amaury Leveaux l’a fait (étant entendu que retraite ne signifie pas obligatoirement inactivité). La future ex-star des bassins aussi grands que lui quitte donc la compétition avec un palmarès de titres et médailles qui ne rentrerait pas dans cette page. Sur lui, on a lu qu’il était ‘l’homme-dauphin’, ‘l’homme-poisson’ et autres images aquatiques; ne serait-il pas tout simplement un veau? Etymologiquement parlant bien sûr.