Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

émissaire

Ou…Sénatorales, suite (et fin): à l’issue des élections éponymes, un homme politique faisant partie de l’ex-majorité (du Sénat) se plaignait d’avoir servi de  »bouc émissaire ». Or, ce monsieur sans barbiche (et donc sans bouc) ne se doutait pas qu’il saisissait là la plus pure analyse étymologique de son expression: bouc non, mais émissaire, sans aucun doute…

Luxembourg

Ou…élections sénatoriales, la suite. Car le Sénat siège au ‘Palais du Luxembourg’, quartier très prisé des parisien(ne)s, mais assez inattendu dans cet arrondissement de Paris: quel rapport avec le Grand-Duché, et y-en-a-t-il seulement un? Pour retrouver la bonne allée (du Jardin) qui conduit aux salles de réunion, il faut remonter loin dans le temps, et donc forcément dans l’étymologie.

Sénatoriales

Au programme du prochain week-end, les élections politiques les plus ignorées des français, les ‘Sénatoriales’, autrement dit le renouvellement d’une partie des sénateurs, ceux qui siègent à la ‘chambre haute’, le Sénat. Elus au suffrage (très) indirect puisque désignés au 3ème degré par les délégués des représentants des conseillers municipaux (vous avez suivi?), les sénateurs sont censés ‘faire refroidir’ (1) les lois proposées par l’Assemblée. Ou, du moins, apporter leur réflexion avisée, d’un point de vue étymologique.

neurone

Peut-être faites-vous partie des huit millions de téléspectateurs qui ont vu, l’autre soir, un homme politique réclamer qu’on lui «prête deux neurones». Plus tard, certains commentateurs lui ont reproché d’avoir finalement cédé à un certain agacement et même à une nervosité certaine. Et pour cause: contrairement à la requête de l’invité sur le plateau, la fonction d’un neurone n’est pas d’être facteur (faiseur) «d’intelligence», mais simple transmetteur…d’excitabilité. Au moins étymologiquement…

retour

C’est peut-être le mot qui a été le plus imprimé, dit et commenté dans les médias depuis une semaine. Il ne s’agit pas d’une rediffusion du film de Hal Ashby ( »Coming Home » /  »Retour », 1976), ni d’une copie restaurée du film de Jean Delannoy avec Jean Marais ( »L’Eternel Retour » – encore que…). Le retour en question est bien entendu celui, à peine annoncé et tant attendu, de l’ex-president de la République. Etymologiquement, il s’agit bien de re-tour, autrement dit un composé de ‘tour’. La tour, ou le tour?