Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Anthonioz:Tillion

Panthéon, suite. Après celui des deux personnalités masculines, voici le nom des résistantes invitées à entrer dans le temple du souvenir national. Etymologiquement parlant, l’une et l’autre portent les caractéristiques fidèles de leur région d’origine, dont les racines et les évolutions sont simples. Autant en profiter pour rappeler quelques éléments qui vous sont désormais quasiment ‘évidents’.

Brossolette, Zay

La République rend hommage à quatre personnages de la Résistance, qui entrent aujourd’hui au Panthéon, autrement dit dans le  »secret des dieux » (1) et donc dans l’Histoire. Petit coup (et clin) d’oeil étymologique, en commençant de A à Z, ou plutôt de B à Z, puisqu’il s’agit aujourd’hui des deux noms masculins, que vous avez déjà lus sur un plan ou au coin d’une rue (où vous habitez peut-être) sans toujours vous demander la signification du mot. La voici, parfois surprenante.

Pentecôte

Il y a, comme cela, des mots qui paraissent ‘évidents’ (ou pas du tout), mais qui ne semblent pas prêter à équivoque; pentecôte est de ceux-là: lors d’une soirée, un rapide tour de table -tout à fait inattendu et innocent- vient de montrer que, si son origine n’est pas si facile à trouver, sa signification l’est désormais encore moins, sauf à être un assidu des bancs d’église. Et encore…

Burgaud

Outreau, la suite mais pas la fin: dans la grande lessive en famille(s) en cours de second cycle de rincage, revient à la surface celui qu’on a appelé  »le petit juge » (jeunesse, taille, compétences?), niortais de naissance et germain d’ascendance, au moins étymologiquement. Car Burgaud fait partie d’une grande famille bâtie sur une racine finalement très familière en français, le bourg.

Lindbergh

Cette nuit du 20 au 21 mai 2015, des centaines de pilotes d’avion ont survolé l’Atlantique en quelques heures et sans états d’âme particuliers (on espère), et cela n’a empêché personne de dormir, contrairement à la même nuit de 1927 à bord d’un monoplace baptisé «Spirit of St Louis» (du Missouri), spécialement conçu pour être régulièrement instable et réveiller l’homme qui était aux commandes. Lequel aurait volontiers pris une tasse de tilleul chaud de temps en temps, forcément…