Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Gyllenhaal

Vite, vite, qu’on se le dise et le répète: l’acteur américain sus-nommé avait déjà été propulsé (à raison) au firmament du cinéma mondial pour avoir osé jouer dans le film «Retour à Brokeback Moutain», une histoire non pas de ‘cow-boys gays’ mais de simples bergers (garder des moutons dans la montagne, ça ne fait pas de vous des éleveurs texans, beaucoup s’en faut probablement); bref, à l’occasion de la sortie de son dernier film, «La rage au ventre» (une histoire de boxe), on n’entend plus que du ‘Guylaine Hall’ partout. Or, le monsieur n’est ni américain ni anglais, mais…suédois (d’origine, d’où sans doute la difficulté).

Lacouture 2

Ce fut un grand homme du journalisme (l’Actualité) mais également un écrivain de son temps (l’Histoire); si certains de ses partis pris étaient parfois cousus de fil blanc, il n’en a pas moins tissé une oeuvre sur les grands événements du 20ème siècle, mêlant biographies, récits et articles écrits sans bouche cousue. Contrairement aux apparences, son patronyme, très…gascon, n’a strictement rien à voir, de près ou de loin, avec du fil et une aiguille. Tentons donc de faire un faufilage à travers un mot tout en revers!

Jugnot

Les lendemains de 14-Juillet peuvent être pleins de réjouissances, surtout pour ceux qui ont fait partie de la promotion annuelle de la Légion d’Honneur; il y a ceux qui ont été ‘élevés’ (d’un grade à l’autre, par exemple d’officier à commandeur) et ceux qui ont tout simplement été nommés (sur -leur- demande). Parmi les ‘personnalités de la vie civile’ (à l’origine, il y avait surtout des militaires), notre Gérard national (par Depardieu, l’autre); et pourtant, il eût mieux valu pour lui que la cérémonie se fût déroulée quelques semaines auparavant…

Vuillermoz

Cyclisme encore et immédiatement, grâce à la première victoire d’étape d’un français dans le Tour de France en cours. Course ‘de côte’ peut-être parfaite jusqu’à Mur de Bretagne (je ne peux pas en juger), mais en tout cas exemple idéal d’étymologie d’un patronyme, tant d’un point de vue historique que géographique. Comme d’habitude, si vous n’êtes pas déjà un linguiste averti, amusez-vous quelques secondes à imaginer la signification de son nom avant de cliquer sur la suite…

Bobet titre

Si le maillot jaune du moment appartient au ‘btitannique’ Mark Cavendish (*), l’étape bretonne de ce jour permet de donner un coup de chapeau (ou de casquette) au célèbre triple vainqueur du Tour de France Louis (Pierre-Marie, dit Louison) Bobet; ses successeurs vont en effet traverser son territoire rennais de naissance, la commune de St Méen (Le Grand). Mais quelle est donc la signification de ce patronyme qui ne sonne pas tellement armoricain? Bobo ou bobard?