Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Oui:Non

…et d’abord Non, vraiment majuscule puisque c’est le mot qu’on aura le plus entendu et lu ces derniers jours, ce fameux ‘non’ du peuple d’Athènes à toujours davantage de restrictions. Seulement voilà, malgré l’approximation graphique que l’on devine dans l’écriture grecque, ce refus s’écrit (quasiment) «oXi» (prononcez quelque chose comme un ‘ochi’ un peu sec), visuellement et phonétiquement bien plus proche de notre…oUi que d’un nOn. Alors, c’est oui ou c’est non?

Talisman

C’est probablement un petit bijou, un gri-gri, une amulette magique ou peut-être même un porte-bonheur pour le succès du nouveau modèle haut-de-gamme de la firme Renault. A moins que de facétieux conseillers en communication du groupe automobile y aient vu un clin d’oeil à l’ambiance arabo-musulmane de ce début de siècle. Car un talisman, c’est tout sauf ‘français’; et tout sauf un objet de chance…

La Fayette

Après l’Hermione, forcément Lafayette, que nos amis américains, bien que dotés de grandes oreilles pour nous écouter (pardon, nous entendre), prononcent joyeusement et alternativement ‘Le Fayette’ ou…’La Faillite’ (merci Goldman & Sachs). Cela étant, vous, vous prononcez comment Idaho ou Iowa: Aïdaho ou Idao? Aîowa ou Ioa? Clintonne ou Clinnteun? Chacun chez soi, sauf pour notre valeureux auvergnat franco-américain (il est l’un des rares Citoyens d’Honneur du nouveau continent). Il n’empêche, il y a un peu de tangage chez cet homme-là…

Hermione

C’est l’événement du moment aux Etats-Unis (et probablement l’une des rares occasions qu’aura la France de mener ce pays en bateau): la frégate ‘Hermione’ participe aux festivités de la fête nationale américaine; expositions, visites, défilés et parades à la new-yorkaise sont donc de mise autour du navire de guerre sur lequel a flotté le divin marquis (de La Fayette). Mais l’Hermione n’est pas qu’un bâtiment historique, c’est également un mythe ou plutôt une mythologie, particulièrement dramatiques…

Canicule titre

Grosse chaleur sur Paris (autant dire la France), donc on en parle à la Une: la ca-ni-cu-le. Aussi dangereuse pour les effectifs des maisons de retraite qu’une colonie de ta-ren-tu-les ou de taches de cu-ti-cu-les, elle a le mérite non seulement de revenir chaque année pour dynamiser les bulletins météo (c’est terrible: il fait chaud en été!) mais aussi de rappeler qu’il faut boire et faire boire…sans modération (et aussi de manger quand on a faim, de dormir quand on a sommeil, toutes choses probablement pas si  »évidentes », comme ils disent à la télé).