Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

escarcelle

La région du Pas-de-Calais risque-t-elle de «basculer dans l’escarcelle» du Front National? Telle est la préoccupante question récurrente de journalistes français qui s’appuient sur le résultat d’un sondage (autant dire, semble-t-il, d’une certitude puisqu’un non-événement, qui ne s’est pas encore déroulé, est  »dans l’actualité » du jour (*). Mais d’où vient cette escarcelle, comment peut-on basculer là-dedans, et qu’y faire une fois qu’on y est?

Twickenham

Tennis en juin, vélo en juillet, rugby en septembre…Si vous n’aimez pas le ballon (ovale, et bientôt rond), prenez vite un billet pour Mars, dans un premier temps jusqu’à la fin octobre (parce que l’Australie, le Brésil ou les Iles Fidji, ça ne vous avancera à rien). Les premiers matches de la Coupe du Monde se déroulent dans l’un des temples du ‘jeu à quinze’, le stade anglais de Twickenham. Et il en est de cet endroit comme les ‘Wimbleudonne’ et autres ‘Flashing Médos’ (*) chers aux commentateurs français, personne ne sait vraiment ce que cela veut dire.

Valcke

Vol au-dessus d’un nid de footeux, et de la carrière du (de l’ex, par conséquent) vice-président de la Fifa, logiquement ‘lâché’ par Sepp Blatter (*). Ce qui nous intéresse ici n’est pas l’enquête en cours de la Commission d’Ethique de la fédération, mais l’origine de cet ex-promoteur artistique-journaliste-directeur de programmes tv et finalement homme d’affaires, avec un ‘s’ opportun à ‘affaires’…

Marignan

Il y a quelques années, certains pensaient qu’il pouvait s’agir d’un réseau minitel (3615 Marignan); des décennies auparavant (pré-1960), cela aurait pu être un numéro de téléphone parisien (MA.15-15, demandez à vos (grands) parents…En fait, le sujet est devenu un ‘marronnier’ des médias, qui en profitent pour célébrer le souvenir de la plus rabâchée (et la plus facile à se souvenir) des batailles à la gloire de François 1er, dont on marque (pas de quoi fêter) l’anniversaire des 5 siècles (!) en ce 14 septembre.

Chazal

Ce dimanche soir, sur le plateau du Journal (tardif) d’une chaine d’information continue: avec deux invitées, une (jeune) présentatrice -on ne peut pas appeler ça ‘journaliste’- discourt de la…’disparition’ d’une consoeur: «Etait-elle une bonne intervieweuse? N’était-elle pas trop complice des puissants? Et comment avait-elle vécu ces ‘derniers instants?». Diable! Aurais-je raté un funeste décès de la star? Pas du tout: il s’agissait simplement du ‘dernier journal’ (sur cette chaine) de la plus ancienne titulaire du fauteuil du 20h. Et -ouf- elle est bien vivante, seulement renvoyée…’chez elle’. C’est presque l’étymologie de son nom!