Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Grumier

C’est donc le G.G des J.O, épéiste doublement médaillé (le bronze en individuel, l’or par équipe) qui permet à la délégation française de remonter dans le classement des ‘breloques’ (*) et de faire entendre une Marseillaise supplémentaire….Bien que le patronyme ne soit pas franchement aisé à aborder, car il peut avoir deux origines (très) différentes, notons un premier indice, plutôt traditionnel, avec cette terminaison en -ier qui devrait indiquer un métier; or, le reste de la racine est plutôt difficile à avaler…

Lavillenie 2

Encore et toujours des questions sur l’origine de notre champion frappé de vilainies brésiliennes lors de la remise des médailles en ces jeux de Rio…déjà présent en 2012 (et pour cause), vous pouvez (re)lire l’étymologie de son nom dans les chroniques à lui consacrées (mieux) en 2011 et 2012; deux pour le prix -gratuit- d’une sur la même page, identiques mais différentes. Pour confirmer qu’on doit bien prononcer « Lavilleunie » (et non lavilainie), tapez le nom en haut à droite de cette page. Bonne lecture!

Quiquampoix

Rafale de questions concernant le nouveau médaillé d’argent olympique français au ‘tir à 25 mètres vitesse (ou rapide)’, assortie de remarques sur une orthographe fluctuante selon les médias: faut-il dire (et écrire) Quiquampoix, Quiquempoix, Quinquampoix ou même Quincampoix, nom d’une rue des 3ème et 4ème arrondissements qui résonne encore de mauvaise(s) réputation(s) aux oreilles des parisiens? Eh bien choisissez, car pour une fois la complexité du mot permet toutes les graphies possibles, mais une seule interprétation qui colle vraiment à sa racine, littéralement.

Paire

C’est un ‘joueur atypique’, autant par sa technique de revers à deux mains que par des déclarations à la volée qui lui ont valu l’exclusion de l’équipe de France olympique de tennis. Contrairement aux Lapeyre (ceux dont on vous serine à tort qu’il «n’y en a pas deux» dans les publicités, puisqu’il s’agit du nom occitan des Lapierre), les Paire ne vont pas du tout par deux non plus, sauf pour tenir le manche de la raquette. Alors?

Gargaud

«Estanguet, sors de ce corps», plaisanterie à peine retenue de la part des supporters du nouveau médaillé d’or olympique; Lui aura-t-on assez rappelé la réussite (encombrante sans doute à certains moments) de son illustre prédécesseur palois depuis les Jeux de Londres! Mais aujourd’hui, place au valeureux…’céiste’ (si, tous les jounalistes tv ont mis un point d’honneur à vous le dire…sans l’expliquer (1) au coup de pagaie magique, dans un slalom de tourbillons qui gargouillent. Littéralement.