Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Zubizarreta

Cette fin de semaine, l’actualité étymologique vient à nouveau du ballon rond, avec le nom du nouveau directeur sportif de l’OM, mot complexe s’il en est, y compris dans une première lecture. En réalité, une fois que l’on a dit que le patronyme est de formation -évidente- basque, il n’y a plus qu’à en démonter les différents éléments, pour trouver le véritable sens de ce toponyme assez classique.

Canard Enchainé

Oui, je sais, pas beaucoup de chroniques en ce moment, mais pas beaucoup d’actualité ‘intéressante’ non plus; tous les noms d’hommes (et femmes) politiques ont déjà été traités. On s’en tient donc aux ‘anniversaires’*...

C’est le seul mot de la langue française qui pourra être, selon les circonstances, ‘gras’, ‘mouillé’, ‘musical’ ou ‘Enchainé’, tel le journal satirique qui fête sa centième année en ce moment. Bon, «Le Canard Enchainé», tout le monde connait, ou presque; il n’est pas même nécessaire de l’avoir lu pour en lire (ou en entendre) régulièrement des extraits dans les revues de presse diverses. Selon les périodes (politiques), cela serait même parfois le Canard ‘déchainé’; or, savez-vous exactement quelle est l’origine de ce mot si banal dans lequel certains ont pu laisser des plumes? Etonnant…

Jadot

Contrairement à sa concurrente Cécile Duflot (*), la Primaire du parti écologiste a mis en lumière les préférences (et l’existence) de cet homme du Nord, aussi bien généalogiquement (il est né dans l’Aisne, désormais Hauts-de-France) qu’étymologiquement puisque son nom est typique du grand quart nord-est du pays, de la Bourgogne à la frontière belge, mais pas toujours avec le même sens. Il y a donc plusieurs Jadot…sauriez-vous vous concentrer quelques instants pour en deviner la provenance avant de lire la suite?

Couillon titre

Lui-même n’apprendra certainement rien de cette rubrique (pensez, depuis le temps!) mais la lecture des quelques lignes qui suivent (re)mettra les pendules à l’heure du jeune chef de Noirmoutier, récemment désigné « Cuisinier de l’Année » par un célèbre guide gastronomique. Car n’est pas Couillon qui veut, et ceux qui ont cette chance ont toutes les raisons de se « faire des c…en or ». La preuve: tel le Premier Ministre canadien Philippe Couillard, vous allez tout découvrir -si j’ose dire- en tapant l’un ou l’autre nom dans le champ de recherche ci-dessus. A Couillon couillon et demi. Bonne lecture!

Leclercq

Le nom ne vous dit peut-être pas grand’chose (et vous n’avez pas forcément tort), mais il s’agit du patronyme de Guillaume Nicolas Louis, dit Frère Salomon (1745-1792*), prêtre des Congrégations Laïques qui refusa néanmoins de prêter serment à la Constitution, ce qui lui valut le martyre pendant la Révolution, la béatification en 1926, et enfin la canonisation en ce dimanche 16 octobre 2016. Déjà, s’appeler Salomon, c’était bien vu, mais de plus être un Leclercq, voilà qui est parfait, y compris étymologiquement…