Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Orvault

Mesure de discrétion journalistique ou interdiction des enquêteurs? Les medias ont mis un certain temps avant de nommer précisément la famille dont la (pour le moment) mystérieuse disparition pose problème et éventuellement question, au moins d’un point de vue étymologique, sans oublier le toponyme de cette commune de l’agglomération nantaise. Sans savoir si les Troadec sont déjà loin de chez eux, on a quand même affaire à un sujet en or…

Huppert

«…and the winner is…», non pardon, «…et le César de la meilleure actrice est attribué à…» (c’est vrai quoi, ils ont mis assez de temps à dire ‘nommés’ au lieu de l’anglicisme ‘nominés’, il ne faut pas décourager la mise en valeur de la langue française. Aurait-on idée de mettre un slogan en anglais pour des J.O se tenant à Paris? Non, bien sûr)…La lauréate est donc Isa, pour le film ‘(b)Elle’! Mais Huppert alors? Huppée? Sup(p)er? Upper(cut)? Rien du tout: c’est beaucoup plus facile…Si vous êtes un peu enrhumé, vous avez déjà trouvé!

Beulin titre

Plusieurs jours après sa disparition brutale, feu le président du principal syndicat professionnel agricole suscite encore hommages et reconnaissance, ainsi que quelques questions sur l’origine de son nom, spontanément orthographié Belin dans un certain nombre d’articles de presse, alors qu’il s’écrit comme ci-dessus. On peut comprendre l’équivoque, d’un point de vue sonore, d’autant qu’on ne fait plus guère (c’est-à-dire jamais) la distinction entre la prononciation be-lin ou ‘beueulin’, comme c’était le cas au(x) siècle(s) précédent(s). Peu importe, puisqu’en étymologie, c’est la phonétique qui compte…Eh bien, pour une fois, pas du tout!

Giudicelli

Communiqué de presse: «…Ses adversaires l’accusent d’autoritarisme, ses partisans louent sa force de caractère et de travail. Bernard Giudicelli a été élu samedi 18 février à Paris président de la Fédération française de tennis (FFT). Surnommé «Le Corse» en raison de ses origines, le nouveau président succède à Jean Gachassin à la tête d’une instance plombée par une guerre intestine, des déboires judiciaires et de mauvais résultats» (fin de citation). Et tout est dit, ou presque: l’homme devrait mettre un peu d’ordre dans les affaires, au moins étymo…logiquement.

Mermoz titre

Sport, le retour…Où l’on reparle de Mermoz, pas Jean, le héros de l’Aéropostale française disparu en mer en 1936 (mais, pour ce qui nous intéresse, l’étymologie est évidemment la même que) Maxime, international de rugby dont la presse sportive suit les nombreux ‘déménagements’ d’une équipe (et d’un pays) à l’autre. Quoi qu’il en soit, le patronyme est de toutes façons déjà célèbre dans nos rues, places, lycées, etc. Avant de commencer, avez-vous une petite idée? Si, si, une ‘petite’ idée…