Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Monaco

Le Rocher sur le toit du monde (footballistique)? La récente victoire sur Dortmund les place -pour l’instant- dans le carré d’as européen, et cela vaut bien une petite explication étymologique en cette période de monopolisation politique des médias. Mais la principauté était déjà à la Une (mai 2014) à l’occasion de la sortie du film-biopic sur la princesse Grace. Pour (re)lire l’histoire des combattants de la pelouse, tapez simplement Monaco (ou Grace de) en haut à droite de cette page.

Pierce

C’est la plus française des joueuses de tennis américaines (ou inversement), et elle sort de sa retraite -au sens quasi-religieux du terme- pour venir commenter ‘Roland Garros’ sur France Télévision. Du temps de sa brillante carrière sportive, la presse l’a toujours qualifiée en prenant bien soin de préciser ‘la française Mary Pierce’, ça fait toujours une championne que les ‘Anglais’ n’auront pas…à tel point qu’on trouve régulièrement dans des articles l’orthographe Marie Pierce. Drôle de patronyme pour une française, non?

Caouissin titre

C’est l’histoire d’une «folie sanguinaire», celle qui est censée caractériser le présumé meurtrier de la famille orvaltaise (44) Troadec, pour cause de trésor dans une prétendue captation d’héritage. L’enquête encore en cours ramène sous les feux de l’actualité un patronyme qui a posé question à beaucoup de lecteurs; est-ce le contexte de l’affaire? Toutes les remarques attrribuent spontanément à ce nom des connotations désagréables (le son du mot) et, par conséquent, péjoratives. A tort ou à raison?

Décidément, il y a des gens qui n’ont pas de chance; c’est toujours terriblement délicat de se référer à une figure tutélaire, surtout en période électorale au risque de voir aussitôt tous les commentateurs rechercher l’anecdote qui contredira votre proposition: c’est exactement la (nième) mésaventure qui est arrivée au candidat François Fillon, qui a récemment pris comme exemple le «résistant et vainqueur de Jules César», le chef gaulois Vercingétorix…qui posait déjà sur ce blog en septembre 2016. Tapez son nom dans le champ de recherche en haut à droite de cette page.

Gaschignard

C’est un patronyme à la fois trop particulier pour passer inaperçu et trop évocateur pour être complètement ‘innocent’, linguistiquement parlant bien sûr. Hélas, les porteurs de ce nom, dont fait partie le désormais ex-évêque «d’Eredax»(*), sont également chargés d’une croix inattendue, celle de l’étymologie! Sans vouloir aucunement en rajouter dans les mesures d’éloignement qui frappent l’ecclésiastique accusé «d’attitudes inappropriées» et de «propos déplacés» sans que personne ne dise -pour l’instant- précisément lesquels (ça manque de clarté tout ça), on est bien obligé en l’occurrence de s’enfoncer en terrain instable…