Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Prénoms révol. titre

Petite revue exceptionnelle de prénoms rares (1), mais qui donnent une idée du caractère parfois (très) tortueux de la création ‘onomastique’, la science des noms donc, forcément, des pré-noms (ou des sur-noms) aussi. Connaissez-vous les prénoms suivants, pour lesquels je vous invite à prendre quelques instants de réflexion avec moi avant de cliquer sur la suite: Mels, Marlen, Vladilen, Marenglen, et même Kim? Bon, spontanément, tout le monde devrait être d’accord, ça ‘sonne’ plutôt Europe de l’Est (sauf le dernier), et vous avez raison. Quant à leur étymologie, elle est assez stupéfiante…

Bouriquette titre

Comme il l’a souvent été mentionné dans ces chroniques, le français doit beaucoup à l’arabe, y compris linguistiquement parlant. C’est le cas de ce ‘surnom’, diminutif forcément affectueux, dont la presse nous apprend que c’est celui dont l’ex-président Chirac gratifie sa Bernadette d’épouse. Certes, cette version féminine du personnage larmoyant du film de Walt Disney  »Winnie l’Ourson » évoque un petit âne attendrissant dont on n’est pas tout à fait certain de trouver l’écho dans la détermination obstinée de Mme Chirac, sauf peut-être étymologiquement.

Hitchcock

Difficile de croiser sereinement dans les parages du célèbre maître du suspense cinématographique, surtout peut-être quand on est blonde et d’une certaine classe: c’est ce que semblent suggérer les dernières déclarations de la chanteuse Line Renaud, qui aurait pu sans aucun doute figurer au générique d’un film du réalisateur manifestement amateur de beautés traquées par leur destin ou leur voisin…Au fait, auriez-vous le moindre indice sur l’étymologie de son nom? (ne trichez pas, prenez votre temps avant de cliquer).

Boutin 2

Fin de carrière annoncée pour la députée des Yvelines Christine Boutin, qui fait donc un (bref) retour médiatique à l’occasion de son départ (définitif) de l’arène politique. Après quarante ans de services sans doute bons mais parfois déloyaux…à la logique (1), la petite-fille du chef de gare de Nantes et ex-journaliste au Crédit Agricole régional aura régulièrement joué les commerciales de l’édition (2). En hommage, ou souvenir, ou simple rappel (rayez les mentions inutiles), voici la réécriture d’un article paru ici en 2012 (déjà!) qui permettra aux nouveaux lecteurs de découvrir le sens du patronyme de Mlle…Martin (son nom de jeune fille), et aux fidèles de se rafraichir la mémoire (comme moi) avec quelques anecdotes.

Zigoto titre

Croyez-le ou non, mais ce zigoto a autrefois mérité sa majuscule, pour le nom (pas toujours très propre, semble-t-il) de Zigomar, mais n’anticipons pas. Pour l’heure (et peut-être pas la suivante, vu l’intérêt de l’invective), il paraît que c’est le doux qualificatif que le Président de la République donne, en privé, à son «prédécesseur», comme il aime bien à le répéter «en même temps». De nos jours, le mot semble anodin, pour ne pas dire carrément affectueux, et entre davantage dans un dialogue familial décontracté où un parent gratifie gentiment son rejeton de «drôle de zigoto»; à destination d’un adulte, il est vrai que le sens est un peu moins aimable. La preuve.