Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Salengro

Atypique, forcément atypique le grand dégingandé aux larges oreilles et à la carrière étonnante: d’abord…danseur dans la compagnie de Philippe Decouflé (la cérémonie d’ouverture des J.O de 1992 à Albertville), il fut aussi un acteur ‘collant’ (la publicité pour les dalles Gerflor à la télévision: «et hop!») et bien sûr l’incontournable président de la Présipauté de (salen)Groland sur Canal +. Bref, un homme qui aura mis ses deux mètres et -forcément aussi- son grain de sel dans tous les coins.

Gatignon

Il ne décolère pas, monsieur le maire de Sevran, «usé par le mépris de l’Etat pour les banlieues», avec le sentiment d’être abandonné (et budgétairement défavorisé) dans les difficultés sociales, malgré ses multiples interventions ces dernières années. Soutenu et suivi dans son initiative par d’autres élus de la périphérie parisienne, il assume la gestion d’une des villes les plus pauvres de Seine St-Denis et se déclare «proche du burn-out» sur un ton grognon. Forcément grognon…

Beltrame

Petite -et modeste- contribution à la mémoire du désormais promu colonel auquel la France rend un hommage national pour fait de bravoure et dont le nom pose question à de nombreux internautes qui m’ont sollicité à ce sujet…De fait, si, en première lecture, le mot semble quelque peu énigmatique, il livre pourtant rapidement son étymologie grâce à quelques phénomènes linguistiques que vous avez déjà rencontrés plusieurs fois dans ces colonnes.

calomnie

Promis, juré, c’est (peut-être) la dernière fois qu’on met l’affaire Sarkozy à la Une, mais le mouvement des vagues médiatiques est tel qu’il est bien difficile de se priver de quelques remarques, étymologiquement parlant bien sûr…Outre la culture politique -sinon littéraire- «médiocre» (pour reprendre un terme favori de l’ex-président) exhibée ce jour par la vice-présidente LR de la Région Grand-Est en citant pour sa défense «…le pays de Montaigne et de l’Esprit des Lois…!» (1), l’un des mots récurrents cité par Nico l’autre soir à la télévision est savoureux: la calomnie.

Bismuth 2

On a beau prendre toutes les précautions, oratoires ou morales, l’étymologie des noms cache parfois de perfides significations…Autrement dit: on a beau chercher à se dissimuler derrière un nom d’emprunt ou un pseudonyme, il faut parfois y regarder à deux fois avant de faire son choix; et plus clairement encore: si vous vous souvenez des tribulations médiatiques passées (et actuellement judiciaires) d’un certain abonné au téléphone répondant au nom ci-dessus, vous retrouverez sans peine qu’il s’agi(ssai)t de l’identité supposée d’un certain ex-président de la République prénommé Nicolas.