Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

vagin

Trois ministres et un casting choisi de comédiennes (re)donnent de la voix dans une lecture émouvante et festive adaptée d’une pièce de théâtre jouée à…Broadway depuis 1996, écrite par une américaine «juive laïque» (je cite) en hommage à la féminitude, comme aurait pu le dire autrefois Ségolène. Le but de l’oeuvre est évidemment de verbaliser « Des mots pour agir » (titre de sa troisième pièce) afin de faire du corps féminin un « Good body » (titre de la seconde). Mais savez-vous qu’en français, le mot est également un…patronyme!

Journée de la Femme

Encore une chronique (non, pardon, un sujet) qui ne devrait pas exister, car quoi de plus sexiste que d’avoir à distinguer une ‘Journée de la Femme (ou des?)’, ce qui la (les) met immédiatement au même rang que d’autres espèces à préserver comme la Journée mondiale de…la marmotte (le 2 février), du Nutella (le 5), de la radio (le 13), de la baleine (le 19), ou contre l’ordonnance sur les brevets en Inde (le 26, sic!), pour ne prendre que quelques exemples voisins dans le mois qui court. «La moitié des hommes étant des femmes», comme le rappellent régulièrement quelques humoristes en mal de citation originale, il semble donc intéressant d’explorer un domaine tellement ‘évident ‘ lui aussi qu’il est rarement analysé, du moins étymologiquement.

Desplat

La cérémonie des Oscars est tout de suite plus intéressante lorsqu’il y a des «nommés»(*), et mieux encore des lauréats! C’est le cas de cette édition 2018, au cours de laquelle le compositeur «français» de musique Alexandre Desplat a remporté la mythique statuette. Il convient donc de préciser avec fierté la nationalité du ‘people’ concerné, même s’il vit et travaille aux USA, tout comme la joueuse de tennis Mary Pierce est française (surtout quand elle gagne) alors qu’elle est franco-américaine, ou la skieuse Tessa Worley (en fait franco-australienne). Aucun doute avec Desplat…

Astori 1

Certes, toutes les opportunités ne sont pas bonnes à prendre, mais, en période de disette médiatique (vous ne voulez quand même pas que je vous parle du Salon de l’Agriculture ou des baisses de température?), il faut prendre ce qui vient dans l’actualité, en essayant d’intéresser aussi si possible nos lecteurs hors-frontières, pas censés être passionnés par l’origine du nom du sous-secrétaire d’Etat à l’Agriculture (au fait, il s’appelle…?).