Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Meghan

Horreur, malheur! Vous pensiez échapper à l’hypocrite engouement des médias (y compris les plus critiques, qui n’ont pas le choix) en quittant un écran de télévision collant et collé sur les réunions de familles royales…et voilà encore les mariés de Windsor sur votre ‘deuxième’ (ou troisième, ou quatrième) écran. Car vous n’avez peut-être pas encore vraiment éclairci pourquoi votre cerveau français associait la brunette actrice de séries à une voiture (elle aussi) de série construite par Renault…

Wolfe

Après un peu de football (voir chroniques précédentes), un peu de littérature avec la disparition de l’auteur américain auquel on doit le superbe ‘’The Right Stuff’’, en français…’’L’Etoffe des Héros’’, l’histoire de la conquête supersonique adaptée en film par Philip Kaufmann en 1983. Je sais, il n’a pas trop la gueule de l’emploi mais c’est bien le même homme qui écrira (8 ans plus tard) le très hollywoodien ‘’Bûcher des Vanités’’ que la majorité des médias ont choisi de citer, afin d’en faire le conservateur intello qu’il n’était pas sous son…loup.

OM Atlético

OM, « Ou Manqué »…quelques pages sur les joueurs? Tapez Griezmann ou Payet pour en savoir plus en attendant l’année prochaine.

Tchétchénie

Si les événements -et les journalistes- continuent à couler dans le même sens, le mot va finir par ‘coller’ définitivement à ‘la piste…’, aussi sûrement que l’actualité est forcément ‘brûlante’ et l’émotion ‘palpable’, y compris dans les rues deux jours après l’attentat qui a défrayé la récente chronique («faut amortir les directs, coco!». Autant donc se renseigner un tout petit peu sur la racine du ‘mal’ (terroriste, dixit Donald); et la piste en question nous conduit tout droit dans les montagnes…

Mercy

Dès leur sélection au mois de janvier 2018, ce blog vous expliquait quels risques -étymologiques- prenait le valeureux mais malheureux couple; l’Europe, les chanteurs français ne lui disent pas merci mais ‘mercy’ (grosse nuance). Allez voir pourquoi sur la page de la chronique en tapant le prénom (avec le Y!) dans le champ de recherche. Et merci…