Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Ghosn

Carlos, le retour. Ou la suite (la fuite?). Pas étonnant puisque toute l’histoire du bonhomme est celle d’une (é)migration; pas uniquement depuis un bureau de Boulogne-Billancourt vers un commissariat de Tokyo et retour, mais d’un village du Liban vers la frontière ouest brésilienne, côté Bolivie. Ce descendant d’un négociant en caoutchouc (en attendant la carrosserie à monter sur les pneus) prendra un prénom éminemment ‘intégré’: à la place de Charles, ce sera donc non pas Karl (on est au Brésil, largement germanisé dans l’Histoire) mais logiquement Carlos…Et Ghosn alors?

Marceau 2

Le traditionnel palmarès de fin d’année sur les personnalités les plus appréciées confirme largement que, « pour être aimé, il vaut mieux vivre caché » (et bien la fermer; Goldman, Cabrel et Belmondo, en tête et dans le top 10 chez les hommes, n’ont pas écrasé le public de leurs oeuvres récentes); mais chez les femmes, un petit coup de gueule de temps en temps peut entretenir un doux souvenir puisque c’est l’actrice fétiche du réalisateur Andrej Zulawski qui tient le haut du classement. Marceau, un nom idéal pour faire vendre…

Royal

A l’occasion de tel ou tel surnom, il a déjà brièvement été question de ce patronyme dans quelques autres articles. L’actualité remet à la Une le caractère combattif de la dame qui, pour n’être pas de famille noble, n’en a pas moins été ministre et, en ces temps, ambassadrice. La question est qu’on la soupçonne d’avoir gelé quelques périodes de travail dans les glaces polaires dont elle est censée avoir mission de sauvegarde. Privilège royal? Pas du tout!

Boxing Day

Si vous avez loupé l’article les années précédentes. Ou si vous faites partie des nouveaux lecteurs en provenance du…Japon (welcome!), tapez le mot dans le champ de recherches pour ouvrir la boite. Joyeuses Fêtes!

Ungaro

« C’est le plus français des couturiers italiens » (ou inversement d’ailleurs), comme l’ont annoncé plusieurs médias à la disparition de ce fils de tailleur d’origine…hongroise bien sûr. Car, si Emanuel (avec un seul ‘m’, à l’italienne) est français, de naissance et d’état-civil, son père a bien quitté le sud de lItalie lors de la dictature fascite. Et pour retrouver la provenance de la souche familiale, il suffit, comme toujours, de compter sur la phonétique…