Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Bernal

Comme quelques autres sportifs à l’état-civil ‘résumé’ (Neymar, par exemple) il s’appelle en fait Egan Arley Bernal Gomez -c’est plus fatigant à dire sans bafouiller sur les plateaux télé- et c’est un pur produit (étymologique) évidemment européen. Normal, allez-vous penser, c’est le cas -hors vestiges autochtones- de la majorité des noms de famille émigrés sur le continent américain, qu’ils se soient implantés dans le nord anglo-saxon ou le sud hispanique. Sauf que là, notre cycliste au teint mat et à la tignasse noir de jais descend de (ou remonte à, s’il préfère la pente) une histoire typiquement germanique et…basque!

Rykiel

La marque aux célèbres pulls a été définitivement…rayée de la carte des magasins. Quelques années seulement après la disparition de sa charismatique créatrice (elle est la seule représentante de la mode à avoir une rue à son nom à Paris, dans le 6ème arrondissement), la liquidation judiciaire a été prononcée, actant ainsi la fermeture du dernier magasin à l’enseigne énigmatique pour de nombreux français…

Hauer

La canicule de cet été 2019 aura fait (aussi) des victimes médiatiques, car la chaleur (il fait chaud à Paris? C’est un scandale!) fait tourner la tête des journalistes et empêche le Monde de continuer le même mouvement; entre-temps, aura disparu l’un des acteurs européens les plus charismatiques, révélé par le sulfureux « Turkish Delices » de Paul Verhoeven (1973), puis apparu dans le superbe « Lady Hawke » de Richard Donner (1985), « Batman begins » de Christopher Nolan (2005) ou encore le « Valérian et la cité des mille planètes » de Luc Besson (2007), parmi plus de 150 autres films dont le culte « Blade Runner » de Ridley Scott (1982). Petit exercice d’analyse.

Zapata 2

C’est l’homme qui a survolé les cérémonies du 14 juillet de l’année à tous les sens du terme, grâce à ses micro-turboréacteurs. Le ‘soldat volant’, le ‘militaire du futur’ pour les Unes les plus basiques; le ‘Goldorak moderne’ (« formidable robot des temps nouveaux » disait le générique du dessin animé des années 1970), ou -évidemment- ‘l’homme qui s’envoie en l’air devant le Président’ pour le commentaire (radio) le moins inspiré…Voilà un inventeur qu’on ne peut pas qualifier de traîne-savates, sauf étymologiquement!

Alaphilippe

Beaucoup de questions au sujet du patronyme de la révélation de ce Tour de France 2019, quel que soit le nombre d’étapes que le coureur aura effectuées en jaune. Notre « n°1 un mondial », après avoir participé à quasiment toutes les courses possibles sur la planète, aura en effet saisi l’occasion de la Grande Boucle pour se tailler une notoriété qui laisse parfois perplexes certains fans; si, si, c’est bien Alaphilippe, en un seul mot.