Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Onze mai

Chaque chiffre, chaque nombre ou presque suscitent une sorte de tradition, de culte, ou plus pathologiquement de crainte. Quel(s) que soi(en)t le(s) numéro(s), les hommes ont en effet le besoin de trouver des liens, aléatoires ou divins, entre des événements ou des objets et des situations. Pour aller au pied de la lettre (ou plutôt du chiffre) d’un point de vue étymologique, que faut-il penser du désormais incontournable (et déjà insupportable) ‘onze mai’?

Herbin

C’est bien connu, un sphinx (le surnom du célèbre entraineur de l’équipe de St-Etienne) ne meurt pas puisqu’il renait sans cesse de ses cendres. Bien que théoriquement féminin chez les Grecs, il est masculin chez les Egyptiens, figure mythologique pourvue d’une tête d’homme et d’un corps de lion couché en position d’observation; la pose idéale pour regarder l’horizon et peut-être l’éternité du football français.

Imbécile

A défaut de trouver un patronyme en évidence dans l’actualité, ce mot va peut-être finir par devenir l’un des surnoms que plusieurs commentateurs (journalistes ou médecins) n’ont pas hésité à attribuer au Président d’un grand pays, en raison de déclarations pour le moins surprenantes voire dangereuses, et apparemment pas si sarcastiques que cela…En voilà un qui cherchait un bâton pour se faire battre, ou mieux, qui devrait craindre un jour le retour du bâton. Surtout étymologiquement!

Gareth

Le héros du jour (dès que quelqu’un fait quelque chose de bien, surtout contre le Covid 19, c’est forcément un ‘héros’…il doit y avoir tant de gens qui ne le sont pas), le héros donc est à la Une de certains journaux -surtout sportifs- et à juste titre puisqu’il vient de faire don d’un peu plus de 500.000 euro au centre hospitalier de sa région de naissance, Cardiff (Pays de Galles). Gareth est l’un des très efficaces attaquants (de football) au Real Madrid et partage sinon son salaire du moins son patronyme avec un Christian (de cinéma) trois fois Batman, lui-même né à Haverfordwest (devinez le pays de Bale)…

Colbert

En 1947, le « Programme de rétablissement (économique) européen » s’est finalement et officiellement appelé Plan Marshall. Comme il y a peu de chances que Donald Trump prenne exemple sur Harry Truman, un certain nombre d’économistes commencent à souffler à l’oreille des politiques l’idée d’un « Plan Colbert 2020 » qui (re)met à l’honneur le nom du très mercantile Contrôleur Général des Finances de Louis XIV, un rémois prénommé…prénommé comment au fait? Réfléchissez avant de cliquer.