Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Blanquefort

« Il était une fois… » une belle princesse arabe répondant au doux nom de Blanqua. Son père était un valeureux chef de guerre arabe, qui l’avait emmenée dans sa campagne militaire en Sud-Ouest de la France, histoire de se battre contre ce Charles si habile à manier le marteau (une masse d’armes, pas le format qu’on trouve dans les magasins de bricolage) qu’on l’avait surnommé Martel…

Salzbourg

Aujourd’hui, football! Même si quasiment toutes les fois où l’on cite cette ville autrichienne sont en rapport avec Mozart (sa ville natale) tout comme Bayreuth est le territoire de Wagner (bien que né à Leipzig), il s’agit de parler de l’équipe qui est venue défier -sans succès- les enragés du Stade Vélodrome marseillais, dans le cadre du match-aller de la Ligue Europa. L’occasion pour nous de décrypter la composition (facile) d’un nom de lieu dont on trouve beaucoup de cousins à travers l’Europe, et d’y ajouter notre grain. Forcément de sel…

Cattenom

Des militants d’une association pacifiste ont pénétré le site d’une des plus importantes centrales nucléaires françaises (sinon européennes), et ont réussi à y provoquer des tirs qu’on ne peut heureusement qualifier que d’artifice(s). En attendant de faire des étincelles avec le niveau des procédures de sécurité, les exploitants de la-dite entreprise n’auront réussi qu’à cannibaliser le nom de ce village qui n’en peut mais de plaider «la ville dynamique où il fait bon vivre (1)». Et pourtant, ‘Catte’ n’avait pas à rougir de son…nom, étymologiquement du moins.

Barcelone

Le toponyme actuellement (août 2017) le plus diffusé dans le monde est sans aucun doute celui de la ville espagnole (pardon, catalane) qui vient de subir un attentat en plein centre d’une cité largement marquée par un afflux touristique. Mais, comme disait l’autre (1), ‘répétition ne vaut pas information’, or, d’un point de vue linguistique, on ne connait de Barcelone qu’une abréviation footballistique en ‘Barça’; mais est-ce une indication suffisante?

Bormes

Théoriquement -et étymologiquement- la commune varoise est davantage connue pour s’enflammer régulièrement de bouquets de minuscules pompons jaunes que de foyers d’incendie dévastateurs. Saisissons néanmoins l’occasion pour éclairer un peu plus le nom d’une cité relativement récente et dont beaucoup (de parisiens?) croient encore, par facilité, qu’il s’agit d’une…erreur de transmission du mot ‘borne(s)’! Or, la voisine du Lavandou (ancien quartier côtier de Bormes) n’a de bornes qu’historiques, et pour cause…