Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Daguin 1

Fin de service pour le chef cuisinier auscitain (car né à Aux ou Auch en français, mais la version gasconne serait préférable, on va voir pourquoi) qui va désormais s’occuper de la cuisine des anges. «L’inventeur du magret», désormais incontournable sur presque tous les menus gastronomiques français, a en effet eu l’idée (du coup, tout à fait ‘récente’, historiquement) de ‘travailler’ différemment le traditionnel filet de poitrine de canard (ou d’oie). Ce n’est donc pas le copain des palmipèdes; sauf étymologiquement!

Balboa

Grande giclée de testostérone aujourd’hui, sur le ring des puissants de ce monde qui manifestement aiment bien jouer à ‘celui qui a la plus grosse’ (nation). Après le doublement symbolique Poutine torse nu sur son cheval -forcément- blanc, le président américain n’a pas pris de gants sauf de boxe pour s’afficher (en français, tweeter) sur ces réseaux dits sociaux. Le message -même primaire- est clair: ‘je suis un pic, je suis un roc’ comme aurait dit Cyrano qui en avait une (protubérance nasale) encore plus longue. Manque de chance, c’est une fausse bonne idée, au moins étymologiquement!

Cassel 2

L’acteur et réalisateur engagé est le fils d’un des plus prolifiques acteurs du 20ème siècle (120 films au moins à son actif) qui fut également le meilleur showman des variétés françaises de cette époque. Or, papa ne s’appelait pas Cassel mais…Crochon, patronyme à la sonorité sans doute moins facile à porter pour faire carrière dans le cinéma. Vincent avait d’ailleurs déclaré un jour s’être temporairement appelé ‘Crochon dit Cassel’ pour l’Etat-Civil. Etait-ce mieux ou pas?

Calvin

Certain(e)s coureurs (-euses) de fond doivent-ils (elles) se ‘faire des cheveux’? Par ailleurs, l’adrénaline (et autres hormones) rend-elle chauve? Telle est la question posée en ce moment par une commission contre le dopage à l’une des représentantes nationales du marathon. La coïncidence -au moins linguistique- tombe au…poil, pour un patronyme fondé sur un surnom dû à une particularité physique…

Mahut

Hommage à une belle paire, celle qui a gagné les Masters de tennis de Londres, en commençant par le patronyme le plus apparemment énigmatique des deux; l’autre (Herbert) est très simplement la notation de deux racines ‘typiquement’ germaniques conservées telle quelles en français, ‘her (ou hari)’ + ‘berth’, soit l’idée de l’armée, suivie d’un adjectif qui signifie brillant ou illustre. Petite armée mais brillante victoire donc, autant dire un véritable cadeau de Dieu, y compris étymologiquement!