Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Kavanaugh

Des millions d’américains se sont passionnés pour la retransmission télévisée des auditions au Sénat, dans le cadre de l’affaire du juge candidat à la Cour Suprême (et accessoirement soutenu par Donald Trump). C’est que l’homme a beaucoup de choses à dire, comme prévenu sans doute dans une affaire de harcèlement sexuel mais aussi d’un point de vue étymologique: vite transformé en ‘Cavanneau’ sur les ondes françaises pour des raisons de facilité, son patronyme vient en fait de très loin…

Gaga (Lady)

Il fallait bien trouver un titre à cette chronique (et donc, éventuellement, vous inciter à la lire), j’ai donc dû utiliser le nom de scène de la(-dite) sulfureuse chanteuse américaine que vous connaissez, même si j’eusse aimé vous faire deviner la solution d’une devinette, car c’en est une. Pour nous, français, le terme colle -par hasard?- assez bien avec l’idée qu’on peut se faire de quelqu’un de fondamentalement fantasque, sauf que, dans cette histoire, tout est faux!

Farmer

Un proverbe africain dit: « Au bout de la patience, il y a le ciel’. Les fans de la plus discrète (donc désirable) star de la chanson vont donc pouvoir prendre leur billet pour le 7ème, car comme d’habitude, la sortie de son dernier disque provoque déclarations enflammées et débuts d’hystérie (avant écoute, pour l’instant). La citoyenne Marie-Hélène Gautier, née à Pierrefonds (Québec), est évidemment beaucoup plus célèbre sous le nom de Mylène-la-Fermière, autrement dit, après contraction du prénom et traduction en américain, Mylèèèèène Farmer…

Klopp

Petite parenthèse footballistique, histoire de changer de la politique…Il s’agit de la campagne de la Ligue des Champions qui concernera bien sûr le PSG mais aussi les anglais du Liverpool Football Club dont l’entraineur -d’origine allemande comme vous l’aviez compris- a récemment fait quelques déclarations claquantes sur ses adversaires français. Normal que ses propos fassent du bruit, en tous cas étymologiquement…

Séchan

Il y a très souvent dans ces chroniques des coïncidences linguistiques qui prêtent à (et seulement à) sourire, parce que le son du patronyme rappelle un nom déjà célèbre, ou parce que le mot semble avoir un sens…qui n’est finalement pas toujours celui qu’on croit. Pour ce qui est de l’état-civil du chanteur Renaud-Pierre-Manuel qui n’a gardé que son premier prénom, le télescopage étymologique tombe plutôt mal.