Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Hassani

Quand il « rêve, (il est) un roi », à en croire le titre de la chanson que le jeune chanteur d’origine marocaine a interprétée pour représenter la France au traditionnel et kitschissime Concours de l’Eurovision; une compétition qui, comme son nom ne l’indique plus depuis longtemps, compte dans ses rangs aussi bien l’Azerbaïdjan que l’Australie. Mais tout cela est bel et bon…

Lecointre

L’actualité dramatique de la libération des « ex-otages du Burkina-Faso » (en réalité du Bénin, mais bon, on n’est pas à une imprécision médiatique près) a permis de mettre en avant la parole et l’image du chef d’Etat-Major des armées, un général qui, même né à Cherbourg, n’a pas l’habitude d’ouvrir le parapluie pour dire les choses. Car, question intervention militaire, il sait de quoi il parle, y compris étymologiquement.

Archie

Vous l’avez entendu sur toutes les ondes et sur tous les tons: le nouvel héritier de la dynastie des Windsor a été prénommé Archie (puisqu’il ne s’appelle pas encore tout seul, comme disent les -mauvaises- blagues belges); Archie, diminutif d’Archibald donc, contraction un soupçon péjorative dans l’Amérique des années 1930, accordé au mieux aux musiciens de jazz et au pire à quelques gangsters de la prohibition. Mais au fait, qui vous a dit ce qui signifiait vraiment Archi…bald?

Lombard

« Non, je ne regrette rien », rien à voir avec Edith Piaf (1), c’est ce que s’est refusé à admettre l’ex-pdg de (l’ex) France-Télécom, mis en examen pour harcèlement moral dans sa gestion de la ‘mode des suicides’ (citation) qui a frappé l’entreprise tout au long de l’année 2012. Le long procès qui s’ouvre sera sans doute l’occasion, pour les autres prévenus fonctionnaires et les rescapés du plan de restructuration, de témoigner de techniques de management ‘à la hache’…y compris étymologiquement!

Anémone

La disparition d’Anne Bourguignon (1) aura redonné la parole à beaucoup ‘d’admirateurs’ qui, de son vivant, pouvaient redouter qu’elle s’intéresse à eux, mais qui ont salué sa liberté de parole et souvent son impertinence. Pas sûr que l’actrice du désormais mythique « Père Noël… » et de « Mariage Royal » eût souhaité laisser ce souvenir en priorité, mais on peut dire que celle qui prit comme pseudo le nom de son premier rôle (2) ne manquait pas de souffle. Y compris étymologiquement!