Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Ghosn

C’est une histoire d’émigration. Non, pas depuis un bureau de Boulogne-Billancourt vers un commissariat de Tokyo, mais d’un village du Liban vers la frontière ouest brésilienne, côté Bolivie. Ce descendant de négociant en…caoutchouc (en attendant la carrosserie pour mettre sur les pneus) prendra un prénom éminemment ‘intégré’: à la place de Charles (désolé pour les caractères hébreux), ce sera non pas Karl (on est au Brésil) mais bien Carlos…Et Ghosn, alors?

Ogier

Tous les pilotes (professionnels) s’appelleraient-ils Sébastien, au moins les français? Aux derniers Championnats du monde des Rallyes en Australie (1), le sportif ci-dessus vient en effet de décrocher un sixième titre mondial, approchant le record de 9 victoires détenu par un certain Loeb. Mais Sébastien n’est pas Sébastien (il parait même que ça débraye dur entre eux), alors en attendant, profitons de ce patronyme simple mais pas forcément ‘évident’ pour rappeler une règle facile de l’étymologie…

Pétain

A force de vouloir ne pas en parler, le nom du maréchal auquel il ne sera pas rendu hommage car frappé d’indignité nationale est sans doute le plus répété par les médias. Il n’est pas question ici d’entrer dans des débats d’historiens ou de polémistes divers, mais seulement de saisir l’occasion pour chercher la signification de ce patronyme à la sonorité manifestement encore douloureuse (on plaint les contemporains homonymes!)…

Lai

Ce fut donc ‘Une Histoire d’Amour’ (1) entre la chanson et surtout le cinéma français, une partition de plus de cinquante ans jouée par le compositeur né à Nice. Des dizaines de génériques de films ont reproduit ce patronyme d’une syllabe assez inhabituelle pour la langue et surtout pour des oreilles françaises tentées d’entendre un ‘laid’ tout à fait déplacé ici, car s’il s’agit en fait d’une histoire de…peuple.

Genevoix

Panthéonisé ou pas? En dehors de la création du néologisme, telle était en effet la question, suffisamment importante quand il s’agit de faire entrer une personnalité dans le ‘Saint des Saints’, ou plutôt dans ‘le temple de tous les dieux’ en version…laïque et républicaine, car le mot est la transcription fidèle de deux racines grecques qui signifient ‘tous’ (pan-) et ‘dieu’ (-théos, puis -théon au neutre pour le monument). Y séjourner -toujours pour l’éternité- c’est donc être le ‘dieu’ de quelque chose (littérature, politique, arts, société). Même si on vient de Suisse…