Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Adidas

3 bandes

Mais si! Il n’a pas gagné le titre du Meilleur Joueur de l’année, mais le (gros) chèque de son sponsor (de chaussures): Lionel est le concurrent direct de Cristiano Ronaldo (forcément vainqueur puisque chaussé par Nike (1), côté boite à escarpin des pelouses aussi. En voilà une marque originale, une histoire à trois bandes comme vous le savez, et que personne ne songerait à mettre en rapport avec le billard. Alors, Adidas, ça vient d’où, dis Daddy?

Est-ce que les chaussures ont été crées ou fabriquées à Didas? (si vous trouvez, vous me direz où c’est). Parce que, pour le reste, pas moyen de construire un mot français cohérent, et, si l’on y perd son latin, c’est que c’est un mot…allemand. En effet, c’est dans les années 1920 qu’un artisan bavarois va se mettre à fabriquer ce que l’on appelait à l’époque des ‘chaussures de gymnastique’, sorte de chaussons de sport plus proches de la danse que des crampons de vitesse. Or, quelques années plus tard, ce monsieur (et son frère) vont dessiner -puis, évidemment, fabriquer- des modèles qui bénéficieront d’une innovation technique inattendue (et totalement vouée à l’échec diront alors les spécialistes); des pointes fixées sur la semelle (et principalement à l’avant).

La trouvaille aura tout de suite le succès que vous savez, à commencer par une belle ‘opération marketing’ en 1928, en équipant les athlètes pour les Jeux Olympiques d’Amsterdam (et suivants, selon les pays). Tout cela amène à créer, en 1948, la marque Adidas…C’est bien beau tout ça, me direz-vous, mais on ne sait toujours pas ce que cela signifie: Adidas, quel drôle de nom pour une godasse! Cà veut peut-être dire ’3 bandes’ en allemand? Nein. Alors, c’est le nom du village de production, en Bavière? Auch nicht.

Il s’agit tout simplement du nom de notre brave ‘cordonnier’, lequel s’appelle…Adolf Dassler. Adolf, tout le monde à la maison préfère (déjà) l’appeler par le diminutif ‘Adi’; quant à son nom, il suffit de conserver uniquement la première syllabe pour faire ‘Adi-Dass’. Jusqu’à la création de l’usine, après la Seconde Guerre Mondiale, l’entreprise continuera d’ailleurs à s’appeler ‘Chaussures Dassler’, puis simplement Adidas, avec le succès que vous savez.

Ce sera surtout lors de troisième olympiade où apparaissent les équipements de la marque, que la notoriété va devenir mondiale, en s’envolant sur (et sous) les pieds d’un athlète noir-américain nommé Jesse Owens. Cette année-là (1936), au milieu des regards noirs de sa garde rapprochée, un autre Adolf (le moustachu) va se prendre une semelle magistrale en pleine figure. Y compris donc étymologiquement!

(1) A suivre dans une prochaine chronique, si vous n’avez déjà compris le clin d’oeil…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>