Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Afghanistan

Afghanistan

Ce sera donc le souvenir d’une vie pour beaucoup de militaires, et le tombeau pour quelques autres; dans tous les cas, l’Afghanistan restera, pour le téléspectateur français ‘moyen’, ce morceau de carte géographique mal localisable (1), dont le nom faisait autrefois rêver par sa seule consonance pour le moins orientale…Les choses les plus évidentes n’allant pas toujours de soi (ou d’elles, si vous préférez), on prend rarement le temps de penser que le nom d’un pays, tout comme le nom d’une personne, ou comme un nom commun, n’a pas été décidé un jour par une autorité supérieure inconnue (certains disent même divine!), mais que son étymologie explique très clairement sa provenance, sa situation, sa fonction, ou parfois son habitat, dans de petites leçons très simples. Exemples.

Quand le nom parle de lui-même, pas de problème: les Etats-Unis doivent leur nom à leur histoire, tout comme l’Angleterre est la terre des Angles (tribu…saxone), l’Allemagne celle des Allemands (en fait Alamans, autre tribu), etc. Cà marche aussi avec une racine étrangère, quand on utilise le mot ‘land’ (le territoire) pour désigner une certaine zone: du coup, la terre des Angles devient ‘angle-land’, puis England; l’île de la divinité Erin (aussi appelée Eire) devient Eire-land, puis Ireland; la région des Ecossais devient Scot-land; etc.

Retour au français, avec une autre technique (linguistique), qui consiste à donner à un pays le suffixe très académique ‘-ie’, d’où la Mauritanie (la terre des Maures), l’Algérie (la terre d’Alger, d’après le mot arabe ‘algazar’ évoquant les iles au large de la ville), la Roumanie (terre des…romains, si!)…La liste est infinie (et fait une réserve pour de futures chroniques).

Dans la partie de l’Asie qui nous intéresse, on marque le nom d’un lieu en utilisant le suffixe d’origine perse (2) ‘-stan’, qui a la même fonction que les précédents: le lieu de (où se trouve, qui appartient à) tel ou tel peuple. Conclusion: Afghanistan, c’est la terre des Afghans. Avec çà, vous êtes bien avancés, alors il faut creuser un peu plus dans la racine, pour trouver un terme appartenant à une langue aujourd’hui éteinte mais autrefois sacrée, le sanskrit. Dans cette langue, ‘askava’, qui va donner ‘afga’ puis ‘afghan’ signifie le (ou les) cavalier(s), car ce pays était renommé pour ses races de chevaux et, évidemment, pour ceux qui les montaient, en rappelant au passage l’importance de l’animal -sous différentes formes et races- pour tous les peuples de cette vaste partie du monde, des Mongols aux Huns.

Quelques autres exemples, tout aussi évocateurs et de même formation (prenez un Atlas quand même): l’Ouzbekistan, soit l’uz-bek-stan, c’est à dire, mot à mot, le pays (-stan) de ceux qui sont maitres (-bek-) d’eux-mêmes (uz-); aucune allusion à une éventuel contrôle mental mais à ‘ceux qui sont leur propres maitres’, donc que personne ne soumet…Le Tadjikistan, lui, viendrait de deux mots tibétains, ‘tad’ + ‘dzig’, qui signifient tigre & guépard, animaux fréquemment présents dans la mythologie locale; mais il semble plus probable que la ‘véritable’ étymologie soit ‘tadzig’, terme d’Asie Centrale pour désigner les ‘arabes’ du Moyen-Orient (les Persans de Perse, cette fois), par opposition aux ‘Orientaux Lointains’.

Mais le plus spectaculaire et inattendu est certainement le Pakistan, dont on suppose une dénomination ancestrale tout comme ses ‘voisins’. Or, ce mot a été créé en…1933 par un nationaliste musulman exilé en Angleterre (Where else?), qui en fit une sorte de sigle regroupant les différents ‘états’ de la région, soit: le Penjab, l’Afghanie, le Kashmir (en anglais; mais évidemment Cachemire en français) et le Sind. Prenez la première lettre de chaque mot, et vous obtenez P-A-K-S + le suffixe -stan habituel, le ‘i’ final venait se rajouter au centre en guise de liaison (3) pour faciliter la prononciation. Pak-i-s-stan!

Voilà pour cette analyse facile du pays afghan, terre de cavaliers qui deviendra mondialement célèbre pour ses…chiens.

(1) On parie? Donnez-moi deux ou trois de ses pays limitrophes…
(2) Dans cette partie du monde, au Moyen-Age, beaucoup de dialectes, puis de langues, sont issus d’un ‘tronc commun’ oriental.
(3) Certains y voient également une mention du fleuve l’Indus (future ‘racine’ de l’Inde…)

Nb: je remercie par avance les lecteurs francophones de cette partie du monde et les fidèles de ce blog expatriés de France pour leur bienveillance au sujet de la façon terrible dont je résume et schématise ici les dialectes et l’Histoire pour la plus simple des explications possible!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>