Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Ajax

Ajax

Quel point commun y-a-il entre le principal club de football de la ville d’Amsterdam, une ville canadienne de l’Ontario, une méthode de développement de sites internet, un astéroïde tournant autour de Jupiter et une gamme de produits ménagers? Ils s’appellent tous Ajax.

Ajax, un mot qui claque bien à l’oreille et même qui gratte: lors de tests de marché, certains consommateurs affirmaient que ce nom évoquait pour eux le bruit que fait un plat propre quand on passe le doigt dessus, vous entendez sans doute très bien ce que je veux dire (mais on ne doit pas tous manger dans le même style d’assiettes)…Seulement voilà, pourquoi donner le nom d’un personnage mythologique à une marque de produit de vaisselle ou de détartrant sanitaire? Car Ajax, c’est bien le nom de ce héros de la guerre de Troie, envoyé au combat à la place de son père trop vieux, et qui se disputera avec Ulysse pour conserver le bouclier d’Achille après sa mort. Pas de quoi en faire un champion de l’évier qui brille ou de la baignoire propre!

La réponse est simple: c’est que ce mot n’a rien à voir avec le bonhomme en question! L’histoire à récurer commence en fait en Angleterre, au…16è siècle, à une époque où il n’y avait -évidemment- pas de chasse d’eau dans les maisons. Depuis l’Antiquité, pour assurer ce genre d’opérations, on faisait simplement couler de l’eau sur les excréments en espérant arriver à les évacuer dans un conduit, sans toujours y arriver. En fait, on raconte que le filleul de la reine Elisabeth 1ère avait inventé, en 1592 s’il vous plait, un système d’évacuation en utilisant le poids de l’eau pour faire pression, ce qui transformait radicalement le “petit coin” en pièce la plus agréable de la maison (ou du château), cet endroit dont l’hygiène laissait donc à désirer depuis des siècles. Pragmatique, le neveu, et accessoirement doué en physique élémentaire. Convaincue de l’intérêt de la chose, la reine fait alors installer le système dans l’une de ses résidences, ce qui va métamorphoser les “jakes” (*), mot d’argot de vieil-anglais qui désigne les toilettes.

Mais revenons un instant au petit dragueur (d’Hélène) de la guerre de Troie, auquel le poète latin Ovide avait rendu hommage dans l’un de ses livres les plus connus, “les Métamorphoses”. Il y a là-dedans un passage qui s’appelle “la Métamorphose d’Ajax”. Et voilà comment on retombe sur la cuvette, car on doit la transformation radicale des toilettes anglaises à un jeu de mots sur le nom du héros: en France, quelqu’un va prononcer “la métamorphose des jakes” (déformé en ‘d’Ajax’), faisant bien involontairement du guerrier grec le symbole de la propreté sanitaire. Aucune logique, sauf une simple homophonie!

Assez bizarrement, un certain nombre d’événements de l’Histoire contemporaine vont prendre Ajax comme nom de code: ce sera le nom d’un réseau de la Résistance française, celui d’un bâtiment de guerre britannique pendant la seconde guerre mondiale, ou encore d’un coup d’état en Iran en 1953. Bref**(si j’ose dire), toujours quelque chose destiné à…nettoyer une situation ou une autre. Comme quoi, en étymologie aussi, il n’y a pas de hasard!

(*) En v.f: gogues
(**) Note pour nos lecteurs étrangers: Bref est aussi une marque de nettoyant ménager (groupe Henkel).


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>