Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Apparu (Benoist)

Capture d’écran 2011-08-02 à 21.46.51

C’est le nom de notre Secrétaire d’Etat au Logement, et, à ce titre, il est récemment apparu (bon, allez, c’est fait, on n’y revient plus) dans les titres de l’actualité, pour des questions de budget social. Il va falloir se contenter de ce patronyme (très) original, car les rares familles Apparu répertoriées en France donnent du fil à retordre aux étymologistes.

Constatation préalable : bien que la souche familiale de Benoist soit à Toulouse (n’oubliez pas l’orthographe de Benoist à l’ancienne, avant que le « s » ne soit graphié en accent circonflexe), la plupart des références mentionnant ce nom « surprenant » (disent les dictionnaires) se trouvent dans les Vosges. Et l’on trouve aussi des hypothèses issues de Bretagne ou du Dauphiné! Petit tour de France linguistique:

Première supposition, la plus logique et en tous cas la plus immédiate, faire d’Apparu un participe passé du verbe apparaître; ne reste plus qu’à savoir de quelle manière si particulière son ancêtre serait…apparu, pour qu’on éprouve le besoin de « figer » le mot et d’en étiqueter une personne. Or, dans le Dauphiné, on trouve des mentions de patronymes Parut et Apparut (et donc Paru et Apparu), formés sur ce verbe, avec le sens de « se manifester, se faire remarquer », bref, avoir le souci de « paraître ». D’où le surnom possible de gens « bien en vue » ou bénéficiant d’une certaine prestance pour se faire remarquer.

Deuxième hypothèse, la piste bretonne, laquelle se divise elle-même en deux: d’une part une ancienne écriture d’Appéré (ou Apéré), d’après le terme ancien de « héré » évoquant le mois d’octobre, théoriquement mois de naissance de l’ancêtre. Il y a bien des gens qui s’appellent Avril (comme Nicole, ou Victoria Abril), ou Novembre (comme Tom), Mars (comme la chanteuse Betty), Juin (comme le maréchal), Juillet (comme Pierre, conseiller politique) etc…Même s’il s’agit parfois de pseudonymes, le choix du mois a toujours une signification précise. Et prendre un pseudo, c’est une forme de baptême!
D’un autre côté -breton- d’autres plaident pour une déformation d’Appery ou Aperry, nom de filiation (« le fils de ») désignant l’enfant d’Ery (en breton), c’est à dire d’Henri (en français).

Dernière hypothèse (qui peut-être nous ramène le mieux du côté des Vosges): rapprocher Apparu de Appert (patronyme, entre autres, d’un certain Nicolas, inventeur français de souche mosellane et né en Champagne en 1749, à qui l’on doit l’idée de la stérilisation des aliments et donc créateur de la première boite de conserve au monde!). Appert découle directement de la racine latine « aperire » qui signifie ouvrir (*) (çà tombe bien pour un type qui invente une histoire de canette); pendant longtemps, le terme a servi à désigner, au sens figuré, des gens à l’esprit…ouvert et donc plutôt intelligents.

A défaut de certitude(s), on ne saurait donc trop souhaiter à notre faisant-fonction de ministre de tâcher de se faire remarquer par son ouverture d’esprit, aidé en cela par la prédestination de son prénom: en effet, Benoi(s)t est la contraction du mot latin « benedictus », que vous avez déjà compris comme signifiant « celui qui est béni ». Amen?

(*) du coup, on a créé les mots « aperture » (autre terme pour dire ouverture) et surtout « apéritif » (ce qui…ouvre l’appétit!).


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>