Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Athlétisme

athlétisme

De quoi, de quoi? On nous aurait menti à l’insu de notre plein gré en prétendant que le sport est un avenir pour la jeunesse et une garantie de (bonne) santé pour les adultes? Et des sportifs auraient payé pour masquer des tests anti-dopage positifs? Et les instances officielles (et les medias) auraient couvert ces pratiques? Ca alors, on tombe des nu(e)s! Mais il est vrai que la propreté (physique aussi bien que morale) est un exercice de tous les instants qui requiert un vrai travail, y compris étymologiquement…

Vous ne vous en doutez peut-être pas, mais athlétisme (méfiez-vous de tous les mots en -isme, disait…Staline!) vient du mot athlète (ça vous fait une belle jambe). Mieux encore: athlète vient du latin ‘athleta’, qui vient lui-même du grec ‘athlétès’ (c’est pour l’autre jambe). En général, les définitions de vos dictionnaires s’arrêtent là, mais Etymo-Logique vous en donne plus, et sans effort encore, même si à l’origine, tout ce qui est ‘athlétès’ à Athènes concernait d’abord un travail pénible, un exercice douloureux, assez loin d’un entrainement sportif.

Car il était d’abord question d’effort physique, comme celui d’un…agriculteur qui travaille (la terre est basse, mais carottes et pommes de terre ont encore quelques siècles avant de pousser chez nous); vient ensuite rapidement l’idée d’un combat, contre soi-même puis contre un adversaire. Ce qui restreint les premiers athlètes à être des lutteurs (de force) assez violents (essentiellement au pugilat, rien à voir avec la future version douce de la lutte gréco pas encore romaine). Ainsi va naitre et se perpétuer l’athlète (le mot), jusqu’au 16ème siècle français, qui va y associer un adjectif qualificatif des hommes forts en général (des lutteurs ‘de foire’ pas du tout lanceurs de poids ou coureurs de fond), autrement dit ‘athlétique’, terme générique plutôt admiratif de la musculature masculine, car il est évidemment hors de question d’envisager le genre féminin dans ce domaine (sauf, parfois au 20ème siècle, en regardant -sans rien dire- des nageuses ex-est-allemandes).

D’ailleurs, dans la famille de la racine grecque, on trouve également le terme ‘athlon’, qui désigne, logiquement, un travail harassant puis une épreuve fatigante. Exemple: le tri-athlon, c’est ‘trois-combats’ épuisants contre la montre (entre autres). Il faudra attendre la fin du 19ème pour voir apparaitre le mot d’athlétisme (merci M.le baron), lequel devient alors synonyme d’épreuve sportive s’exerçant en général dans un stade (courses, lancers de poids ou de javelot, haies et autres façons de s’envoyer en l’air).

Pourtant, il semble que certaines personnalités de l’athlétisme mondial, adeptes du chantage généralise (et onéreux!) n’aient pas fait beaucoup d’efforts pour être des athlètes de vertu, sens figuré également récent pour distinguer une personne particulièrement impliquée et/ou habituée à de belles actions. Certaines sectes un tantinet dopées ont pris l’habitude de qualifier leur fidèles d’athlètes de Dieu, mais le mot peut toujours s’appliquer au spécialiste d’une technique (un athlète de la montagne), d’un procédé (un athlète des études) ou d’un savoir-faire (on retrouve notre agriculteur Georges*).

Quelqu’un dans le monde aurait-il tenté, linguistiquement, de sortir de ce cercle infernal? Pas du tout: ‘athlète’ fait partie des quelques mots qui ont gardé la même forme (et quasiment la même orthographe) tout autour de la planète, de l’athlet allemand ou l’athlete anglais à l’atleta catalan, en passant par l’atlet danois, néerlandais ou…turc, l’atléta hongrois (ou italien) etc, jusqu’aux ‘atnet’ russes, visiblement enrhumés.

Dernier coup de pied de l’âne: chez Platon, un ‘athlète’ désigne souvent un cheval de course, qualificatif toujours volontiers utilisé par les entraineurs pour présenter un pur-sang particulièrement digne d’attention(s) pour le mener à la victoire tout en le faisant…travailler; y compris étymologiquement!

(*) en grec: “celui s’occupe de la terre” (voir chroniques diverses sur des personnalités portant ce prénom: Tron, Lautner, Descrières, et avant tout Moustaki)


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>