Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Balkany (Patrick)

Balkany

Jamais encore analysé dans ces colonnes malgré une présence récurrente dans les médias, le nom de Balkany apparaît cette semaine dans une (des?) liste(s) d’heureux propriétaires de sociétés installées au soleil des Tropiques (du Cancer de la finance). Le nom de l’ex-vendeur de…vêtements féminins (les magasins Réty à Paris, dans les années 1970) devenu ensuite maire de Levallois-Perret est caractéristique de l’Histoire de l’Europe du Sud, forcément côté…Balkans.

Il va falloir prendre le mot au sens large (et avec largesse d’esprit) puisque de nos jours il ne désigne précisément que la chaîne montagneuse qui occupe -grosso modo- la surface de l’ex-Yougoslavie, tout en traversant la Bulgarie jusqu’à la Turquie! D’un point de vue linguistique, les sons et racines de la région touchent donc aussi bien la Slovénie ou la Bosnie-Herzégovine au sud, que la Roumanie ou la Slovaquie à l’est et au nord. En fait, le coeur de zone est constitué aujourd’hui par la…Hongrie, comme le montre spectaculairement le blason des Balkany (rien à voir avec le logo Les Républicains) qui parle clairement de ‘Magyars’, cette tribu de fiers guerriers puis soldats hongrois…Pour compléter le tout (de façon schématique), signalons que la branche maternelle de Patrick vient d’un mariage entre Lettons et…Ukrainiens (plus large, on ne peut pas).

D’un point de vue linguistique, le ‘balkan’ déboule de façon un peu inhabituelle dans les différentes langues de la zone considérée: qualifié de ‘Haemos’ (le pays des neiges) par les Grecs, il apparaît quelques siècles plus tard dans les langues salves sous la forme ‘stara plana ou stara planina’ (le vieux massif montagneux, au sens de montagne imposante). Du côté turc, on n’est pas en reste avec la reprise du mot grec en ‘haemine balkan’, le terme bal-kan exprimant des pentes vertigineuses et donc forcément dangereuses (allô, Patrick?).

Enfin, à côté de quelques légendes et explications tirées par la queue de cheval -comme souvent en étymologie- les linguistes les plus sérieux s’appuient sur le sens le plus logique et le plus récent (peu de certitudes avant le…16ème siècle) pour faire converger plusieurs interprétations autour de l’idée de ‘sommet rocheux avec des failles et/ou des crêtes’, évidence topographique que l’on retrouve à peu près dans la définition de tous les sites de ce type, quel que soit le continent…Il y a donc littéralement de quoi faire une montagne avec toutes ces histoires de fraude présumée, même si notre homme joue souvent un rôle devant les caméras, tout comme il l’avait fait à l’écran à la fin des années soixante sous la directions de plusieurs metteurs en scène!

Je ne peux pas terminer sans vous citer la ‘devise’ officielle du blason auquel il est fait allusion en introduction. Selon un héraldiste déjà cité ici, la traduction en serait: “Au temps qui détruit tout, l’homme répond par l’image”. Sidérant, non? Sauf qu’aujourd’hui, ce n’est semble-t-il pas du cinéma. Même étymologiquement.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Balkany (Patrick)

  1. MERCI DE FAIRE LE MENAGE DANS L’HEMICYCLE !!

    BALKANY DEHORS ET LE GUEN AUSSI !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>