Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Bolton (John)

…tel que relayé par l’éditeur même au sujet du dernier livre, annoncé comme ‘explosif’, sur «l’erratique» locataire de la Maison-Blanche. Il est signé d’un ex-(forcément)-proche conseiller de l’homme à la moumoute jaune, lui-même ardent néo-conservateur régulièrement taxé de va-t-en-guerre et considéré comme l’un des ‘Faucons’ les plus acharnés de l’entourage présidentiel.

L’homme est natif du Maryland, ce qui n’est pas une tare en soi mais bien souvent le signe -et parfois la prédestination- d’un avenir plutôt républicain en cas de carrière politique. L’un des surnoms de l’Etat en question, « Old Line State » (l’Etat de l’ancienne ligne, comprenez de la Vieille Garde), en dit assez long à ce sujet; bref, Mr.Bolton n’a rien d’un improbable gauchiste qui serait devenu conseiller à la sécurité nationale, un (très) bon américain, quoi.

Or, il est…anglais, en tous cas étymologiquement puisque ses ancêtres ont emporté avec eux le toponyme dont ils avaient hérité dans cette petite (à l’époque) ville du Comté de Manchester, au centre-ouest de l’Angleterre. Celle qui deviendra à la fin du 19ème siècle un centre quasiment mondial de filature se nomme donc Bolton, autrement dit Bol-ton pour essayer de comprendre ses racines.

Pour une fois, le ‘-ton’ final n’a rien d’une transformation de ‘town’ (ce qu’il est le plus souvent), mais vient de l’anglais parlé à l’époque des Grandes Invasions (entre les 5ème et 10ème siècles). Dans ce qu’on appelle le ‘vieil-anglais’ -encore parlé à l’époque de Shakespeare- on trouve deux mots qui décrivent (probablement) la situation de la ville, ou plus exactement sans doute du village. 

Dès le 11ème siècle, on trouve la mention ‘Bodelton’ ou ‘Bodeltun’ pour désigner plusieurs villages dans au moins cinq comtés voisins (dont le Yorkshire) formée de ‘botl’ + ‘tun’. Le premier segment évoque une maison, pas forcément ‘fermée’ mais juste couverte, comme une étable ou un toit de marché; le second décrit une fermeture, comme une barrière ou une enceinte…Dans l’anglais moderne, le même mot désigne encore un fût, dont la notion de cerclage pourrait faire le lien avec le premier sens.

Un premier Robert de ‘Boulton’ est enregistré dans les archives du roi Richard dit Coeur de Lion, dans les années 1190. On connait par la suite des familles Bolton (Robert encore) dans le Lancashire (14ème s.) ainsi qu’un Thomas de Bolton, candidat à l’émigration en 1634 et qui aurait débarqué en Virginie, avant qu’une partie de la famille ne remonte la côte Est et s’y installe, pendant qu’une autre ‘passait’ au Canada, plus précisément au proche Québec.

Clin d’oeil de l’Histoire: un Bolton se rendit célèbre en devenant Lord-Maire de Londres en 1667; il avait droit de blason et arborait comme symbole de sa Maison un…faucon argenté sur fond noir. Pas besoin dès lors de mettre en avant un autre rejeton de la famille, un certain James Bolton, botaniste de la fin du 18ème siècle, qui laissa son nom à un groupe de plantes…toxiques (les boltonia) principalement répandues en Amérique du Sud, peut-être même dans ce Vénézuela que le patron de John croyait (dit le bouquin) comme faisant partie des USA…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.