Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Brossat (Iann)

Brossat

Bientôt les élections z-européennes, donc petite série de portraits étymologiques sur les patronymes des différentes ‘têtes de liste’…L’un des premiers à s’être déclaré est le représentant du Parti Communiste Français (si, si, ça existe encore) et le moins qu’on puisse dire est qu’il va lui falloir se frayer un chemin dans la jungle des dizaines de candidats…En fait non, pas la jungle, la brousse! Y compris étymologiquement.

Brossat est en effet une variante de Broussat, tout comme les Brossard (1) correspondent aux Broussard; malgré les apparences sonores, les Brossat n’ont (a-priori) pas de rapport avec une brosse (2), nom de certains fabricants de l’objet mais qui s’appelleront plutôt Brosse tout simplement, Brossier ou Brosseron selon les régions.

Le nôtre entre dans la catégorie des gens ayant (eu) affaire avec la brousse, laquelle, avant de devenir le terme quasi-réservé aux territoires africains (3), tirait son nom de la ‘bruscia’ latine c’est-à-dire un mélange de…broussailles constitué de ronces et de bruyères, sans aucun risque de croiser un lion (sauf échappé du cirque romain voisin).

Le mot est ‘très tardif’ (le début du 19ème siècle colonial donc), et la formation du son ‘brousse’ est attribuée à deux anecdotes radicalement différentes: soit une assimilation (une fusion) entre brosse en français et ‘bush’ en anglais, à l’occasion d’expéditions en…Nouvelle-Calédonie; soit la présence suffisamment importante de méridionaux dans l’armée pour y avoir apporté la ‘brousso’ provençale (la garrigue!) avé l’assent de Marseille; lesquels connaissent d’ailleurs une sorte de forme pronominale en Brossu pour désigner un propriétaire qui n’entretient pas son jardin ou…qui a les sourcils broussailleux.

Manifestement, notre jeune politicien, qui est loin d’avoir les cheveux en broussaille, va néanmoins devoir jouer de la machette pour se tailler un passage à travers quelques bouquets d’épines.

(1) Célèbre Papy qui se prénommait en fait Georges, fondateur de la biscuiterie de St-Jean d’Angély (Charente-Maritime) qui porte son nom.

(2) Ne manquerait plus qu’on fasse de mauvais jeux de mots sur le succès électoral de Iann…

(3) Et éventuellement aux troupes coloniales qui y patrouillaient


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>