Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

caténaire

caténaire

Chienne de nuit pour les passagers d’Eurostar, qui ont dû subir la double rupture (‘exceptionnelle’) de caténaires sur les lignes ferroviaires Londres-Paris et Paris-Bruxelles. Alors, forcément, aussi bien pour les voyageurs que pour la compagnie…britannique propriété de la SNCF, les ennuis se sont enchainés: retards, insomnies et fatigue pour les uns, prises en charge, dédommagements ou remboursements pour l’autre. En fait, tout ceci était largement prévisible, au moins étymologiquement.

La caténaire (et non pas ‘le’, même si on cache le plus souvent le mot derrière un pluriel), c’est évidemment ce réseau de câbles aériens qui conduisent l’électricité nécessaire au fonctionnement des motrices. Or, d’un point de vue linguistique, on s’attendrait plutôt à les trouver entre les rails ou du moins sous les voitures, puisque le mot signifie à l’origine…’chaine’; exactement comme la série de maillons pleins de cambouis qui déraille de votre pédalier de vélo, ou comme l’assemblage des pièces métalliques qui entrainen( les roues (*) de votre char (ou Ram, pour les canadiens) préféré.

La moindre surprise n’est pas la racine de ce mot, dont on suppose qu’il a été créé d’après un terme technique moderne, comme le chemin de fer, à la fin du 19ème siècle (pour un…tramway, pas pour un train, encore à vapeur à l’époque!). Pas du tout! On doit en effet le mot aux Romains, pour lesquels ‘catena’ signifie donc ‘chaine’, définition également utilisée en géologie pour décrire un en-chainement de terrains ou de reliefs particuliers (souvent volcaniques). Idem pour cette…chaine de magasins de bricolage, la-dite chaine devenant alors le symbole de l’outillage en général.

Mais revenons sur les rails de notre sujet, pour ajouter qu’évidemment, les Latins n’avaient aucune idée de ce qu’allait devenir cette ‘catena’ sur les ballasts du 20ème siècle. Pour eux, il ne s’agissait évidemment que des chaines fixées aux pieds des…prisonniers, autrement dit, plus généralement, toute entrave humaine ou animale. Alors, comme souvent, le mot a également pris un sens figuré, et cette entrave est devenue tout ce que pouvait avoir un rapport avec une gêne (physique), une complication (administrative), un interdit (familial), parfois même une censure (morale).

Conclusion: dans un problème de caténaire, il y a forcément une chaine de difficultés techniques qui risquent d’entrainer un coup de frein à la progression du train! D’autant que le bras articulé qui assure le contact avec le câble, le pantographe, ne peut pas tout faire, contrairement à son étymologie: un pan-(to)-graphe, c’est en effet un mot grec qui suppose que l’on peut écrire ou graver (-graphe) tout (pan-) ce que l’on veut.

C’était l’instrument préféré des sculpteurs et dessinateurs du 18ème siècle (ça permet de reproduire les lignes), et peut-être même ce jouet (un peu périmé) qui vous a aidé à tracer vos premiers croquis au pied de l’arbre de Noël. A part que vous n’ayez préféré un train…électrique.

(*) bizarrement (encore), ‘chenille’ ne signifie pas ‘petite-chaine’, mais…’petite-chienne’, car les Romains trouvaient que la larve en question avait la tête de cet animal!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>