Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Cattenom

Cattenom

Des militants d’une association pacifiste ont pénétré le site d’une des plus importantes centrales nucléaires françaises (sinon européennes), et ont réussi à y provoquer des tirs qu’on ne peut heureusement qualifier que d’artifice(s). En attendant de faire des étincelles avec le niveau des procédures de sécurité, les exploitants de la-dite entreprise n’auront réussi qu’à cannibaliser le nom de ce village qui n’en peut mais de plaider «la ville dynamique où il fait bon vivre (1)». Et pourtant, ‘Catte’ n’avait pas à rougir de son…nom, étymologiquement du moins.

Sans aller jusqu’à la béatitude, Cattenom délivre toute la saveur de son toponyme si l’on y regarde de plus près, avec un exercice d’analyse tout simple.Essayons ensemble: apparemment, il y aurait deux parties dans le mot, catte+nom, et ce serait déjà pas mal; pour ‘nom’, on n’aurait plus qu’à le trouver (mais lequel?), à part que ce soit une forme du verbe nommer; ou l’histoire d’un n…(h)omme, puisqu’après tout il faut se fier à la phonétique et non à l’orthographe.

Quant à ‘catte’, les pistes sont un peu plus ouvertes, puisqu’on peut aller à une déformation (ou une erreur) de ‘carte’, géographique par exemple, voire de ‘quatre’, ce qui nous orienterait vers quatre-nom(s) ou quatre (h)ommes, au risque de croiser des mousquetaires en Moselle…Je ne mentionne même pas, même si visuellement beaucoup y pensent, une possibilité de matou anglais (cat, devenu catte), ou plus logiquement allemand (katze, idem en katte) puisqu’on se trouve dans une zone linguistique où évoluent des racines germaniques depuis des siècles. Mais là encore, réfléchissons un peu: que viendrait faire ici ce chat? Je lui donne ma langue…

D’autant que (allez, je vous aide), on retrouve ce ‘catte’, tel quel évidemment, dans toute la Normandie, des rives de la Seine-Maritime aux plages de la Manche, en traversant le Calvados; et il accompagne le plus souvent une ‘villa’ (un domaine agricole, chez les Romains), ce qui nous donne plusieurs Catteville dans le coin. Il s’agit alors d’une trace d’un dialecte ‘viking’ (logique aussi, géographiquement parlant) que l’on appelle le norois, une langue traditionnelle scandinave dans laquelle ‘katt’ (plus précisément ‘katr’) ne signifie pas trois + un mais l’adjectif gai, enjoué.

Si l’on ne s’est pas trompés, il est donc question de joyeux drilles qui ont fondé un hameau, puis un village qui a pris forme (dans les textes) avec l’autre racine traditionnelle germanique pour désigner la maison: ‘heim’, celui-là même qui vous donne non seulement les terminaisons de quasiment toutes les villes alsaciennes (et éventuellement périphériques) mais également, comme signalé plusieurs fois ici, le mot anglais ‘home’!

Au fait…katt+home, avec un ‘n’ de liaison (totalement inventé d’accord, le piège était là), cela ne vous dit rien? D’ailleurs, je vous invite à dérouler les noms du site en question à travers les âges: de Kattehem (au 13ème siècle) à Kattenheim (début du 14ème) puis Katenom (au 17ème) et enfin Cattenom (à la Révolution), voilà le chemin, un peu déguisé certes, qu’ont suivi ces deux mots pour arriver…au coeur de ce réacteur étymologique. En toute sécurité.

(1) Avis aux locataires qui voudraient déménager de Fessenheim, Golfech ou Braud-et-St-Louis…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

2 commentaires au sujet de Cattenom

  1. c’est top ton site et ben fun aussi j’étais nul en langue à l’école mais la je comprends facilement tout et jaime de plus en plus; merci gars. Toujours des becs de Montréal; on te lit depuis plusieurs années Denis et Laure

  2. j’avais notion qu’il s’agissait de l’implantation d’une colonie de germains
    tribu des CHATTES CATTI

    CATTI + HEIM

    -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>