Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Cheminade (Jacques)

Cheminade

Et s’il n’en reste qu’un, ce sera celui-là, car vous trouverez sur ce site l’étymologie du nom de tous les prétendants à la fonction présidentielle (les «impétrants»), sauf encore celui de Jacques Cheminade, «gaulliste de gauche» classé autrefois à l’extrême-droite et ayant appelé à voter pour Ségolène Royal en 2007 (vous avez suivi, j’espère?). Après deux échecs successifs aux précédentes consultations, le monsieur vient d’annoncer avoir réussi à collecter les signatures nécessaires à la validation de sa candidature. Depuis son score de 0,28% des voix en 1995, il a donc fait du chemin.

Vous aurez forcément deviné qu’il y a peut-être un rapport entre ce patronyme et la définition d’un petit passage, un «caminum», mot…gaulois (et non pas latin), que l’on retrouve dans plusieurs langues (sous la forme camino, entre autres). Précisons d’ailleurs que les Chemin, Chamin, Chamain, puis Camin et autres Duchemin (forcément) désignent -évidemment- des ancêtres concernés par un chemin, mais au sens de «celui qui habite au bout du…», donc, pour résumer, quelqu’un qui n’est pas intégré à un village. Dans le même raisonnement, il y a, étymologiquement, ceux qui habitent le groupe de maisons, la communauté du bourg, donc les…Bourgeois; puis, à l’écart, les Chemin, ce qui en dit un peu plus long sur les connotations d’une exclusion possible. Les Chemin ne sont pas des habitants au bord du chemin, mais au bout du chemin, nuance…

Or, pour les Cheminade, c’est une toute autre histoire, malgré les apparences. En effet, ce mot typiquement limousin ou périgourdin vient, lui, du mot latin ‘caminus’ qui n’a rien à voir avec un passage mais avec un foyer, au sens de…cheminée! Le caminus romain, c’est l’âtre, le feu, et même, par extension, une fournaise ou une forge, selon le contexte. C’est grâce (encore une fois) à l’occitan que l’on a conservé ce sens de cheminée, probablement confirmé par le suffixe -ade, qui marque toujours une abondance de quelque chose ou une grandeur, une dimension. Chemin-ade peut très bien alors se comprendre comme «grande cheminée», caractéristique aussi rare à une certaine époque dans les maisons qu’actuellement dans des HLM.

A l’époque classique, et dans les régions du sud de la France, ce sens sera d’ailleurs si évident qu’on l’appliquera à l’endroit où l’on vient «se réchauffer -symboliquement- l’esprit», ou le corps si l’on est pèlerin, à savoir le presbytère de l’église d’un village! D’où probablement les nombreux lieux-dits Cheminade que l’on trouve de la Creuse ou la Corrèze jusqu’en Charente et Dordogne, des endroits où il faisait bon s’arrêter; bref, de quoi entretenir la flamme du candidat Cheminade.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

2 commentaires au sujet de Cheminade (Jacques)

  1. bonjour à tous Dominique vous devriez faire un livre avec toutes ces histoires sur les noms des hommes et femmes politiques çà serait le moment non?
    jevous remercie pour le plaisir quotidien de vos chroniques et vous souhaite le meilleur; marie hélène,nice

  2. Merci beaucoup pour ces belles explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>