Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Dakar (Arabie Saoudite)

Dakar

A défaut de susciter un enthousiasme médiatique (ou diplomatique?) c’est sans conteste la course la plus longue du monde et surtout la plus inattendue puisque, après avoir relié la France au Sénégal, le ‘Paris-Dakar’ est devenu le ‘Dakar-Lima’ (Pérou) puis, en cette année 2020, un ‘Dakar-Ryiad’ via Djeddah, une ligne à laquelle le meilleur vol d’Arabian Airlines n’aurait jamais oser penser. D’où la question logique (et étymo): « La ville de Dakar, c’est où dites? ».

La capitale du Sénégal (1), comme la majorité de noms de pays, de villes et donc de lieux africains, témoigne du (ou a subi le) poids culturel de la présence coloniale. En clair, que ce soit les Allemands, les Anglais, les Français, les Espagnols ou les Portugais (principalement, et dans l’ordre alphabétique), tous ont forcément amené leurs habitudes et convictions en accostant les rivages nouveaux; et, parmi celles-là, la force et les lois de leur langue.

Imaginez-vous en train de jeter l’ancre dans une lagune (2) ou, le cas échéant, de poser le pied sur une plage dont les occupants s’enfuient à votre arrivée; les sons étrange(r)s que vous allez recueillir plus ou moins maladroitement dès que ce sera devenu possible vont alors vous servir à ‘baptiser’ l’endroit avant d’en référer aux autorités (en général royales). D’où, forcément, quelques adaptations phonétiques acceptables par les bouches européennes et donc, plus tard, des hypothèses très différentes!

Priorité aux Dakarois, qui voient dans leur ‘Ndakarou’ (3), une façon de désigner en wolof (dialecte majeur dans la région, mais loin d’être le seul) un toponyme, celui qui décrit l’endroit originel comme planté de ‘dakhar’(s), des tamariniers. Le végétal en question, typique des régions tropicales et parfois surnommé ‘le roi des arbres’, n’a rien d’un taillis ou d’un producteur de ‘tamarines’ (une variété de mandarines?).

Rien à voir en effet avec les agrumes; d’une quinzaine de mètres environ, pouvant vivre très vieux, il donne en fait des ‘tamarins’, sorte de dattes acides et sucrées éventuellement comestibles mais dont je ne vous recommande pas la consommation abusive si vous voulez garder le contrôle de votre débit intestinal…Toujours dans le même dialecte, et de façon plus éloignée dans la transcription sonore, certains souhaiteraient donner à la racine un sens plus intellectuel en en faisant un ‘dak-raw’, association entre les concepts de ‘pays’ et de ‘fuite’, la ville devenant alors symboliquement le refuge de ‘ceux qui ont pu s’échapper’ (d’où ou de quoi, on ne dit pas).

Pour ne pas oublier la main-mise historique française, pourquoi ne pas s’approprier le mot en vertu des règles de linguistiques habituelles: Dakar ne serait en fait qu’une très normale ‘agglutination’ d’un ‘d’Accard’, soit (sous-entendu) la ville d’Accard, patronyme tellement ‘Val-de-Loire’ qu’il est effectivement à l’origine de quelques familles dont on a quand même difficulté à retrouver un ancêtre célèbre, surtout au sud du Tropique du Cancer.

A part un peintre bordelais du 19ème siècle, il nous aurait fallu au mieux un navigateur, un militaire, voire un homme politique ou un historien pour justifier d’une telle appropriation étymologique. D’autant que, ultime clin d’oeil habituel, le brave homme qui eût donné son nom à la future Dakar porte comme état-civil la variante de l’étymon (le mot originel) Achard, comme l’homme de lettres Marcel.

Or, Ac-hard est formé de deux racines germaniques évoquant le fil d’une épée (ac-) particulièrement dure (-hard). Voilà qui n’aurait pas rendue plus pacifique la conquête du Sénégal, ni peut-être plus sereine la traversée du désert saoudien. En tous cas, étymologiquement!

(1)voir, en complément, l’article complet consacré à ce pays dans les archives en tapant le mot dans le champ de recherche (et en déroulant un peu, derrière quelques footballeurs et autres personnalités diverses)

(2) Voir la chronique sur Abidjan

(3) Ne prononcez pas ‘enne-Dakarou’, pas plus que pour NGapeth ou MBappé, la première lettre doit être quasiment muette…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Dakar (Arabie Saoudite)

  1. J’aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>