Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Darty

Darty

Les enfants s’appelleront peut-être Fnarty (dixit le syndicat), puisque le papa se nomme Fnac et la mariée Darty, image traditionnelle d’un rapprochement forcément conjugal (étymologiquement: sous le même joug) et strictement financier. SI l’acronyme du distributeur ‘culturel’ ne pose pas de problème (voir votre moteur de recherche favori), le nom du spécialiste du ‘contrat de confiance’ des années 80 est plus énigmatique.

Bien sûr, Darty est le patronyme du, puis des fondateurs du groupe d’électro-ménager, devenu un empire grâce à l’idée des quatre fils d’un…tailleur de confection. En 1947, papa Darty fait donc dans le tailleur sur mesure, mais, dix ans plus tard, quand ses quatre fils cherchent un magasin plus grand aux portes de Paris, ils tombent sur une boutique avec une fin de stock de téléviseurs. Histoire de faire de la place, ils les collent en vitrine, et c’est le succès assuré, à une époque où le petit écran n’est pas encore drogue courante.

On ne sait pas si la famille a ouvert le champagne ce jour-là, mais ce serait logique, au moins étymologiquement. En effet, comme la majorité de mots débutant pas un D ou un De (selon la lettre qui suit), il y a de fortes chances pour ce que Darty soit en fait un D’Arty, sans pour autant en faire un ‘nom à particule’ (si souvent souhaité par les porteurs éventuels) mais un ‘nom de provenance’, le surnom d’un homme qui venait d’Arty, petit village (hameau même) de la région Champagne (département de la Marne).

SI l’on continue l’analyse du mot, on peut en détacher le suffixe dit ‘locatif’ (qui marque un lieu), ce ‘y’ si présent dans des milliers de communes ou lieux-dits français; listez simplement tous les noms de villes ‘périphériques’ de Paris (Orly, Choisy, Ivry, Champigny, Evry) et au-delà, quelles que soient les régions, de préférence avant de trop descendre vers la zone occitane…

De fait, on a donc un ‘d-art-y’, dont la partie centrale se retrouve être la racine sur laquelle s’appuient préfixe et suffixe. Cet ‘art’ n’a rien à voir avec une activité art-istique, mais avec la trace (c’est le cas de le dire) d’un…ours, dont l’empreinte remonte à l’époque de la présence germanique dans la région (les tribus ‘barbares’ sont allées jusqu’en Vendée, alors, ils peuvent bien avoir laissé quelques souvenirs au passage dans les vignobles du coin). Car cet ‘art’ est en fait un amuissement (un affaiblissement sonore) de la syllabe ‘arct-’, racine saxonne que l’on retrouve dans tout ce qui est ‘arctique’, le territoire des ours au pôle forcément Nord puisque signalé par la constellation de la Grande…Ourse.

A l’origine de tout ça, il y a déjà des éléments de mythologie grecque, que l’on retrouve dans le nom de personnages divins (la déesse Ar(c)témis) ou historiques (le roi Ar(c)thur), rejoints -pour une fois- par le ‘artza’ basque. Paradoxalement, l’arctus désigne l’ours brun, de son petit nom Isabelle (la couleur) et non blanc (prénom: Polaire). C’est justement parce que l’étymon -le son primitif- vient davantage des Balkans actuels voire de l’Asie Mineure, où le bouffeur de saumons a toujours été considéré comme un éventuel ancêtre de l’homme (le plus gros animal qui sait se dresser sur ses pattes).

Petit clin d’oeil patronymique pour terminer: au 21ème siècle, en s’appuyant sur la racine ‘artz’ basque, beaucoup d’étymologistes pensent qu’il a donné naissance au nom (G)artz(ia) puis;..Garcia, de souche hispano-pyrénéenne. Voilà qui fait un peu oublier le(s) valeureux guerrier(s) au poil roux qui ont laissé leur nom du côté de Verteuil sur Marne, sauf à trouver quelques nounours chez Darty…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>