Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

député(s)

député

L’affaire du jour concerne de nombreuses…affaires à venir, de celles qui semblent orienter une enquête sur de ‘nouveaux cas Thévenoud’, d’après le nom -en passe de devenir commun- du fugace Secrétaire d’Etat convaincu de ‘nomophobie’ (1). La presse parle de pas moins de soixante sénateurs (2) ou députés français concernés par des ‘oublis’ fiscaux divers. D’ailleurs, étymologiquement parlant, il y a peut-être une logique dans tout cela, au moins en ce qui concerne un ‘député’.

En effet, d’où vient un député, à part de sa circonscription? Bien que très ancien, le mot prend son envol à la Révolution Française, pendant laquelle Montagnards et Girondins (entre autres) font bruyamment parler d’eux, chacun étant, théoriquement, le représentant de sa région, ou plutôt de son pays (3). Tout le monde comprend bien qu’un dé-puté députe, c’est-à-dire, littéralement, qu’il est l’envoyé du peuple, le délégué de son département expédié à Paris à la Convention (ou l’Assemblée Nationale) pour défendre les intérêts de ses concitoyens (et souvent de ses administrés) auxquels il est censé rendre des comptes.

Figurez-vous que le verbe ‘députer’ existe bien, même s’il a totalement disparu du langage courant en raison d’une conjugaison intransitive directe difficile à assumer: je députe, tu députes, il députe…comme on dit en Béarn (4). Bref, grammaticalement parlant, député est une forme de participe passé du ci-devant verbe du premier groupe, tout comme envoyé (d’après envoyer) ou délégué (d’après déléguer), etc…Et, comme vous venez de le lire, député est très simplement formé de la racine ‘-puté’, et du préfixe ‘dé-’, exactement comme son ancêtre latin ‘de-putare’. Ne reste plus qu’à trouver le véritable sens de chaque élément…

Malgré ce que disent de méchantes langues familières de la Salle des Quatre Colonnes (les ‘couloirs’ de l’Assemblée), la racine n’a évidemment rien à voir avec la contraction vulgaire de ‘prostituée’; or, ceux qui ont quelques souvenirs de latin pensent souvent qu’elle vient du verbe ‘putere’, qui signifie penser (justement). Dans ce cas, il faudrait chercher une étymologie comme ‘celui qu’on envoie penser (?)’, ou peut-être ‘celui qui a des idées’, ce qui semble peu probable même si c’est souhaitable sur les bancs du Palais Bourbon (et penser, et avoir des idées).

La véritable origine de ce ‘-puté’ vient d’un autre verbe latin, certes proche mais différent, qui est ‘putare’, à une lettre près qui importe puisqu’elle va donner le sens initial assez inattendu de…couper une branche, tailler, émonder! Il s’agit donc à l’origine de tailler un arbre (si c’est de la ‘grosse’ végétation), ou d’éplucher des légumes (l’Assemblée n’en manque pas de quelques grosses, mais ce n’est pas une raison pour les peler).

Au fil des époques romaines, le mot prend le sens figuré -mais fidèlement imagé- de tailler dans…un budget, donc solder un exercice en apurant les comptes ou solder une opération à la baisse (no comment). Appliqué à une personne physique, on parle aussi de faire des restrictions en vue d’un régime (voir le tour de taille de votre élu)!

Or, le premier sens comptable va s’enrichir (si l’on peut dire) de ce préfixe ‘dé-’, qui prend ici une valeur augmentative, qu’on pourrait traduire alors par ‘taxer lourdement’, et donc, symboliquement, appuyer sur le contrôle des comptes, puis charger la mission ou les responsabilités d’une personne, pour en arriver à la définition actuelle. On peut y rajouter une notion supplémentaire qui est de juger, d’évaluer le poids de cette mission, donc d’assigner un rôle à quelqu’un: c’est exactement ainsi que devrait travailler un député, c’est-à-dire, au pied de la lettre, sous le joug du message de représentation dont l’ont chargé ses électeurs. En tout cas, étymologiquement.

(1) voir chronique du 10 septembre dernier
(2) voir chronique du 25 septembre…
(3) au 18è siècle, le mot a encore le sens de contrée, vallée, territoire habité par des pays et des payses.
(4) clin d’oeil parisien au ‘hil de pute’ (fils de…)


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>