Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Fête des Pères

FetedesPeres

Tout le monde sait à peu près que l’on doit la Fête des Mères -françaises- à la volonté nationaliste d’un certain Philippe Pétain, lequel décida d’encourager les mères méritantes à repeupler la France d’après-guerre (*). On sait moins que l’on doit la Fête des Pères (en France) à un certain Mr Auriol, prénom Vincent, ci-devant Président de la IVè République, et très précisément, en l’année 1950, qui nous intéresse aujourd’hui. C’est en effet grâce à lui – à cause lui, dirons certains – que le calendrier officiel porte une date incontournable, en général le 3è dimanche de Juin, vous avez tous reconnu la Fête des Pères.

En fait, la toute première idée en incombe à une citoyenne américaine, Mrs Dodd, qui décida, en…1910, d’honorer la mémoire de son papa, vétéran de la guerre de…Sécession (!). Oh, pas pour ses médailles militaires, mais parce qu’il avait élevé, tout seul, ses cinq enfants, après la mort en couches de son épouse. Et, en fait, l’homme en question était mort un 5 juin, mais, quand il fut question de monter une fête à Spokane, Etat de Washington (donc, je vous le rappelle, tout à fait à l’Ouest des Etats-Unis, capitale Seattle, donc tout près du Canada anglophone, et non pas au Nord de New-York, comme on le confond souvent -avec W/DC, district of Columbia)…Bref, ce 5 juin, les pasteurs ne sont pas disponibles pour commémorer notre brave Mr Dodd, “par contre, le 19, si vous voulez, j’ai une date”…Et voilà comment on fait marcher la planète (commerciale) avec des âneries concoctées à 8000 kms.
Il faudra attendre…1972, pour que le président Richard Nixon fasse voter…une loi, sous la pression de groupes qui protestent (je cite) “qu’il faut honorer nos pères aussi bien que nos mères, ou n’en honorer aucun, au risque d’insulter l’un ou l’autre”…(le « politiquement correct » a frappé!)

Et en France, me direz-vous? Eh bien, pas de loi obligeant à faire un cadeau à votre papa, mais on doit la généralisation de la fête à une entreprise bretonne, installée à Redon, en Ille & Vilaine, qui est…la société Flaminaire, qui fabrique des briquets, et qui, en 1949, réalise une pub avec un cadeau typiquement masculin, attribut de l’homme viril, puisque, forcément, il fume! Comme quoi, même avec les pères, on peut faire un impair! En tous cas, dans certains pays comme la France, la Fête des Pères n’a jamais été vraiment «décrétée » mais certaines personnes la fêtent depuis 1968…Et voilà comment, sous une pression commerciale habilement planifiée (dernière fête avant les vacances!), on invente un rite social en moins de vingt ans!

(*) en fait, on la célébrait déjà dans l’Antiquité, chez les Grecs.
Au 15è siècle, les Anglais avaient le « Mothering Day ».
En 1908, les américains en font une fête commerciale pour honorer la mère d’une institutrice (Anna Jarvis)


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>