Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Noël

Noel

Aujourd’hui, nous commençons directement par l’étymologie de…Noël, laquelle découle directement du mot latin “novalis”, qui donnera “nouveau” en français. Certes, mais qu’est-ce-qui est nouveau? Et quelle est l’origine de la fête la plus importante du calendrier chrétien? Noël, est-ce la “nouvelle saison” qui commence, avec le solstice d’hiver? Ou bien la naissance du “Nouveau-Né”, à savoir Jésus-Christ? Ou encore est-ce la traduction de la “Bonne Nouvelle” des Evangiles?

Réponse: C’est évidemment la fête du…solstice d’hiver, car Jésus n’est pas né…à Noël ! Historiquement, aucun texte chrétien ne précise quel jour de l’année est né Jésus-Christ. Dans les Evangiles, cependant, des indices sont donnés quant à la période où il serait né, ce qui semble être au mois d’Ethanim (Septembre-Octobre) et non pas au mois de Décembre. D’ailleurs, Noël ne fait pas partie des fêtes suivies par les premiers chrétiens. Alors, si l’année de la naissance de Jésus n’est pas connue précisément, les dates retenues par les chercheurs peuvent osciller entre -9 et -2 avant “lui-même”.. Néanmoins, l’estimation généralement retenue par les historiens actuels va de 7 à 5 avant notre ère. Nous sommes donc actuellement en 2016 ou 2018, c’est vous qui voyez, mais voilà qui nous donne un petit coup de barre, soudain…

Suite des événements: au IVe siècle (en 354 exactement) , la date du 25 décembre est choisie comme date pour la fête de Noël, principalement dans le but de la substituer aux fêtes païennes qui étaient en usage à cette époque, comme la « Fête de la Renaissance du Soleil Invaincu », le solstice d’hiver, dont les fêtes romaines ont probablement été d’un grand poids dans le choix de cette date, à laquelle les rayons du soleil sont au plus bas de leur déclin. Progressivement le jour va s’imposer à la nuit. La lumière va triompher. Le Christ naissant est alors loué et accueilli comme le symbole de la lumière qui brille dans les ténèbres, comme le jour qui se lève sur l’humanité engourdie et endormie. Il est le jour nouveau qui pointe à minuit. »

Mais alors, quand a-t-on fêté la naissance de Jésus, pendant ces quatre premiers siècles? Eh bien avant cette date, les chrétiens fêtaient la naissance du Christ le même jour que l’adoration des mages (épiphanie ou « manifestation du Seigneur »), c’est à dire le 6 janvier. Il a donc fallu attendre plus de 3 siècles pour que Noël devienne une fête religieuse officielle et encore 2 siècles pour que cette fête soit généralisée.

Y-a-t-il des patronymes inspirés par Noël? Evidemment, tous les Noêl, mais aussi les Natal (nouveau), Natalis, Natalet; et, version gasconne de Noël, Nadau, parfois « francisée » en NadauD, et enfin, puisqu’il y a des NaTal, il y a des NaDAl, comme Rafaël, l’un des meilleurs joueurs de tennis mondiaux. Et celui-là, si vous croyez pouvoir le battre, c’est que vous croyez -précisément- au…père Noël !


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>