Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

vapotage et enfumage

vapotage

La chose fait polémique, la désormais controversée e-cigarette ou cigarette électronique, est en effet déclarée sans danger par les uns, mais bannie des lieux publics par les autres; tout comme la chose, le mot n’est pas moins suspect, et pour tout dire assez ridicule, surtout si on doit l’inscrire dans la lignée de feues (si j’ose dire) les cigarettes et autres pipes, comme nous allons le voir autrement plus viriles, y compris étymologiquement. Car le papotage médiatique qui entoure ce vapotage atmosphérique et fait papoter les vapoteurs attire forcément l’attention sur ce néologisme, auquel il n’est peut-être pas risqué de prédire une disparition rapide, sans doute attendu au coin d’une future page de dictionnaire par un terme ‘anglais’ qui fera forcément moins ringard, à défaut de rendre l’objet moins nocif.

D’abord, saviez-vous que le terme avait fait l’objet d’un vote par internet, sur un site allumé par…l’entreprise qui commercialisa les premières cibiches du 21è siècle? La démarche a l’air d’être libre et ouverte; en fait, il se dit que seule une vingtaine d’internautes auraient donné au mot cette majorité très relative, à peine devant d’autres horreurs étymologiques, tels les verbes ‘fluver’ (fluveurs de tous les pays, unissez-vous!) ou smoguer (il y a de quoi, justement). Sans parler du lauréat numéro 5 sur la liste, soit ‘écloper’, réjouissante perche (sans filtre) tendue pour faire de ses utilisateurs des gens qui vont clopant (ou peut-être clopin, allez savoir); moins de 2% des suffrages sont allés au mot ‘électrofumer’, qui manque cruellement de nique en la matière.

Il n’empêche, le mot est intéressant car, même s’il n’offre pas matière à la moindre difficulté de racine (vapor, en latin, c’est la vapeur!), il prouve qu’on peut créer un monstre linguistique en voulant à toutes forces illustrer platement le contenu de sa définition. Phonétiquement, il a un petit côté inoffensif et affreusement macho sans doute, puisqu’on m’a rapporté qu’il évoque le babillage féminin des pécores qui pérorent aux terrasses des cafés et papotent tout en vapotant. Y-a-t-il coïncidence, ou est-ce un écran de…fumée voulu par l’inventeur de la chose pour cibler la population désormais la plus exposée au cancer du poumon?

Aujourd’hui, chaque fabricant vend sa soupe (pas potage) et met un voile sur ces vapeurs qu’on ne saurait voir puisque très symboliques: en effet, dans l’inconscient (et aussi dans le dictionnaire), la vapeur est d’eau et sans risque (demandez à tous les industriels dont les activités ne rejettent «que de la vapeur d’eau» au sortir des cheminées de leur usine). La fumée, elle, est opaque et tenace donc toxique; mais la vapeur est transparente et fugace donc naturelle. CQFD (ce qu’il fallait dissiper).

Car avant de s’appeler cigarette (autrement dit ‘le petit cigare’, adapté de l’espagnol ‘cigarro’ dont l’étymologie reste très fumeuse), on parlait de clope, avec les deux genres: le clope, au masculin, désignait en fait le bruit que faisait le mégot en tombant (!); la clope, au féminin, le bruit que faisait le briquet en se refermant après l’avoir allumée. Je précise que, là encore, les informations sont très filtrées. Plus claire (et attestée) est le très limpide terme de ‘pipe’, apparu au début des années 20 et promis à un beau succès quelques décennies plus tard dans les salons de la Maison Blanche, entre autres.

Ce sens…figuré vient du fait qu’avec les premières cigarettes (les pipes donc), on devait rouler le tabac soi-même puis coller le délicieux papier maïs en la léchant tout du long, d’où le transfert du mouvement à la fellation (vous imaginiez quoi, que le monsieur avait un membre en forme de S?). Plus tard, dans les années 50, la pipe en question deviendra une ‘tige’, pour des raisons qui semblent parallèles, mais je ne sais pas si ça nous arrange beaucoup pour autant. A moins que l’image ne vous donne des vapeurs, pas de quoi en tomber dans les vapes, électroniques ou pas!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>