Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Drapeau

drapeau titre

A l’occasion de l’hommage national aux victimes des récents attentats, nous allons faire honneur au drapeau, et même éventuellement aux Drapeau, puisque ce nom commun est également devenu ‘propre’ (en général, les drapeaux le sont aussi). Parce que, à bien y réfléchir, savez-vous ce qu’est exactement un drapeau, et pourquoi on a (sur)nommé ainsi quelques familles françaises?

Pour comprendre ce mot tout simple, il faut simplement l’analyser en une racine (drap) + un suffixe (-eau), l’une des multiples façons de créer un diminutif. Exemples: un petit lion, c’est un lionceau; un petit éléphant un éléphanteau, une petite vache un…veau (il ne reste plus que le V du latin ‘vacca’ comme racine sur laquelle appuier le suffixe!); sinon, il reste l’option ‘-on’ (un girafon), ou -iot (un chiot). Côté objets: un petit cercle, c’est un cerceau; une petite cisaille un ciseau; un petit panneau (s)table, un tableau; etc…et donc un drapeau, c’est forcément un petit drap. Or, même si certains n’hésitent pas à se draper dans un drapeau, il y a de quoi en voir de toutes les couleurs:

Un drapeau est donc, littéralement, un petit bout de drap, pas au sens de drap de lit évidemment (d’ailleurs on est obligé de préciser!) mais au sens d’un morceau d’étoffe, pas encore divisé en trois bandes ou en cinquante étoiles. Au début de sa carrière, le drapeau, qui flottait parfois avec deux ‘p’ en ancien-français, était tout simplement le support de celui qui travaillait le drap (pas les draps, ça c’est le teinturier), autrement dit le drapier.

D’ailleurs, au Moyen-Age, un drapeau désignait d’abord un métrage pour faire des vêtements, voire même des langes de bébé (des couches, merde alors), terme toujours en usage dans certaines régions, la mise en drapeau’ désignant du coup un pliage triangulaire avant verrouillage par une épingle double!
NB: il est totalement déconseillé de s’essuyer le derrière avec un ‘vrai’ drapeau (surtout en public), c’est lourdement puni par la loi (et pas pratique du tout).

Du coup, Drapeau -avec une majuscule-est devenu le surnom d’une personne qui travaillait ou vendait des étoffes, avec une forme spécifique aux régions de la côte atlantique (la terminaison en -eau), même si l’on trouve parfois l’orthographe Drapeaud (un peu plus à l’intérieur des terres, en Vendée ou Deux-Sèvres). Fait curieux, géographiquement parlant, les souches des familles Drapeau vont majoritairement de l’Ille-et-Vilaine à la Gironde, autant dire le Mur de l’Atlantique.

Malheureusement, sur injonction du Président de la République, nos concitoyens vont chercher à ‘pavoiser’ avec ces drapeaux, ce qui n’est ni républicain ni pacifique, en raison de son étymologie: en effet, depuis le 14ème siècle, on ne saurait pavoiser qu’en Italie, puisque le terme appartient à la ville de Pavie! Laquelle avait fabriqué des pavois pour se défendre…des flèches ennemies, le pavois étant non pas un fanion mais un bouclier, d’où l’expression ‘hisser -sur- le pavois’ (voir Abraracourcix dans la célèbre BD) avant de ‘hisser le -grand- pavois’, décoration de fête nautique qui permet d’arborer tous les pavillons du code maritime, surtout dans le port de La Rochelle.

Jusqu’au 16ème siècle, le pavois sera même le bouclier de protection de certains bateaux, puis, une fois sur terre, l’image va s’appliquer à la toile tendue des tentes royales, dont on va ‘détacher’ (sans les déchirer) les décorations pour en faire des ornements de parade permettant d’identifier la Maison ou la dynastie de son propriétaire (tout comme les armoiries sur les…boucliers des chevaliers). D’où la dérivation vers les ‘flammes’ colorées de symboles sur les pavillons, qu’ils flottent sur les mâts ou qu’ils soient peints sur tout autre support. Encore un petit effort, et notre drapeau actuel ne va pas tarder à se faire une toile, devenant alors le descendant direct d’un élement de combat pour lequel il n’y a pas forcément raison de pavoiser. Sauf étymologiquement bien sûr.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>