Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Duracell (lapin)

Duracell titre

Si l’on en croit de récentes déclarations présidentielles, le mot est quasiment en passe de devenir un patronyme’, prochainement aussi célèbre peut-être que le ‘Karcher’, autre marque devenue nom commun, au même titre que la poubelle ou les godillots (honnis soient ceux qui mal y pensent). L’un et l’autre sont évidemment des marques (déposées), que l’on ne devrait donc pas utiliser à mauvais escient…

En effet, on ne met pas un plat au frigidaire (*) mais au réfrigérateur; on ne nettoie pas les banlieues au Karcher (*) mais avec un pistolet sous haute pression; on ne met pas un K-Way (*) mais un coupe-vent; et donc on ne met que des piles dans les jouets (histoire de ne pas faire perdre la face à M.Wonder), etc, etc… Mais au fait, à votre avis, que signifie Duracell, justement?

Il s’agit évidemment d’un mot anglais qui apparait en 1964 seulement, alors que l’invention et l’utilisation des premières piles alcalines date du milieu des années cinquante…Si on prend un exemple plus récent, on peut envisager deux parties, une carte-mère et des piles, autrement dit un téléphone et une section (une cellule) avec sa batterie (battery si vous préférez). Voilà qui nous donne donc ‘cellphone’, que l’on traduite improprement en français par ‘portable’.

En effet, le portable, à l’origine, c’est le combiné d’intérieur, détachable de sa base et que vous pouvez (trans)porter dans d’autres pièces de la maison. Celui que vous emportez à l’extérieur pour importuner vos voisins de train ou pour brailler sur les trottoirs après vos enfants, c’est un ‘mobile’, intelligemment usité dans certaines langues et par quelques entreprises encore attachées au sens des mots, et de plus en plus incomprises.

Par ailleurs, nous avons emprunté aux anglais cette ‘battery’ devenue la batterie française, qui avait le sens initial des roulements de tambour (de guerre, rien à voir avec le rock), puis de lieux de stockage en masse (une batterie de poulets d’élevage); d’où la confusion -temporaire- avec les piles, censées durer moins longtemps que les batteries, de téléphone comme de voiture, et en général pas rechargées.

Et puisque justement il est question de durer, et que ce n’était pas évident avec la pile, on a créé la suggestion de la batterie (-cell) qui dure (Dur-), celle qui tient sur la distance (on duration) par rapport aux piles classiques! ‘Dura-cell’; voilà qui obligera un autre sacré animal nommé Tapie à marcher à la Wonder, celle qui avait piteusement commencé sa carrière avec un slogan attaché à la rime de «celle qui ne s’use que si l’on s’en sert». Ce qui (hélas?) n’est pas le cas de tous nos hommes politiques. A leur…décharge, évidemment.

(*) voir la chronique dans les archives de ce site


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>