Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

E-tron!

E-Tron

Un animateur de télévision vient d’être relaxé par la Justice pour avoir comparé, il y a quelques années déjà, une femme politique avec un ‘étron’, mot français qui désigne, depuis le 13ème siècle, une déjection fécale, pour employer le terme le moins odorant. Or, le sujet de cet article concerne une voiture qui est loin d’être une m…Même étymologiquement!

Le tiret du titre est donc d’importance puisqu’on comprend rapidement qu’il s’agit là du nième néologisme (un mot nouveau) conjugué sur l’inévitable mode…électrique ou éventuellement électronique. En effet, il suffit d’ajouter la 5ème lettre de l’alphabet pour transformer le moindre domaine (service, consommation, communication, marques) en version numérique, et tout le e-commerce subit une toilette(s).

La -puisque c’est donc une voiture- E-tron est par conséquent le modèle entièrement électrique fabriqué par Audi, la société allemande (1). Fabriqué mais pas forcément (bien) distribué car la communication s’avère délicate en raison de l’homophonie avec le terme francophone. Linguistiquement, l’appellation se justifie pourtant, tout ‘e-tron’ étant en quelque sorte une contraction de ‘electron’ (2).

Dès 1982, les studios Disney avaient déjà ouvert la voie en baptisant strictement ‘Tron’ son premier film d’action en images de synthèse (aujourd’hui très minimaliste, techniquement!) qui se déroulait dans le coeur d’un système informatique. Alors pourquoi la voiture connectée du 21ème siècle n’aurait-elle le droit de reprendre la même racine, même si certaines équipes marketing avaient déjà connu quelques déboires en voulant à toutes forces conserver le nom originel d’un produit?

En effet, c’est cette fois le constructeur Opel qui avait eu à souffrir de quelques commentaires en Europe au moment de la sortie de son modèle ‘Kolea’ (littéralement: couille, en latin!) qui ne manquait pas de virilité sans doute; on prend évidemment moins de risques avec une Corsa (sauf peut-être à Ajaccio, mais allez savoir). De toutes façons, Audi ferait bien d’écouter ses conseillers en communication, y compris étymologiquement puisque le nom de la marque signifie en latin ‘écoute’ (l’impératif 2ème personne, la même racine qui donnera ‘audition’), clin d’oeil très second degré avec le patronyme de son inventeur Herr August…Hoch (écoute, en allemand).

Bon…Tout cela ne nous dit pas d’où vient l’étron (si j’ose dire). En fait, l’évolution du mot coule (hum) de source si l’on connait la racine originelle qui est néerlandaise (disons flamande) avec ‘stroont’; et figurez-vous que pas mal de linguistes estiment qu’il s’agit là d’une…onomatopée que je ne peux pas illustrer plus précisément ici. Le mot (et le son, probablement) sont passés dans notre langage dit francique, le groupe de dialectes (de l’Est) qui fera la transition avec le gaulois et s’imposera pour devenir le…français.

A l’époque, on dit encore ‘struunt’ chez les Mosellans, puis le mot est très régulièrement gratifié d’un ‘e’ initial bien gallo-romain pour faire ‘estrunt’, le ’s’ se transforme en accent aigu, le ‘u’ s’arrondit et on laisse tomber le dernier ’t’ pour arriver à étron. Et savez-vous que c’est aussi le trajet -pas encore intestinal- d’un petit objet bien moulé, en papier quand il est suisse: au 19ème siècle, il représentait un petit cône chargé de poudre que les enfants s’amusaient à faire…péter. Même étymologiquement, semble-t-il!

(1) Allemande depuis toujours, et maintenant propriété du groupe Volkswagen; mais elle est parfois confondue avec ou assimilée au suédois Saab…

(2) Ou plutôt d‘electron…nique’, mais n’en rajoutons pas.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>