Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Emery (Unaï)

Emery

Si l’équipe ne gagne pas, c’est de «la faute de l’entraineur» (puisqu’il ne touche pas le ballon…). Le concept vaut ce qu’il vaut pour un néophyte hermétique au sport des hommes qui se jettent par terre pour se frotter les uns sur les autres quand ils gagnent et qui prennent des coups de la part de leurs supporters quand ils perdent. Dans un tel contexte, nul doute que la tête (et les jambes) dudit entraineur ne fait généralement pas long feu…

Tel est le destin d’un homme remarqué par le passé dans le tourbillon de l’Euro (de football), et entre deux emballements sportifs (la victoire des Islandais sur l’Angleterre et la (proposition de) remise de médaille de la Ville de Paris aux Irlandais pour leur sportivité et leur bonne humeur, le désormais futur ex-entraineur du PSG s’en était déjà allé (2016) sur la pointe des baskets; Blanc avait donc été remplacé par un rouge et vert (basque), le dernier rejeton d’une dynastie de champions du ballon rond, l’espagnol (en attendant l’indépendance) Unai Emery Etxegoien en v.o, ou Etchegoyen en version Labourd bayonnais côté France.

Il y a, dans cet état-civil déjà un peu crypté pour de simples tourtistes biarrots, une ‘incohérence’ flagrante, en tous cas étymologique, ce qui laisse supposer une histoire généalogique un peu bousculée, au moins dans les siècles passés…Rassurez-vous, on ne peut pas faire plus basque, avec un patronyme comme Etxegoien (même s’il apparait peu souvent dans la vie courante), autrement dit, en basque, (celui qui) ‘habite la maison (etxe/etche) la plus haute (goien/goyen)’, sous-entendu du village ou de la vallée.

Du coup, malgré les apparences, les deux premiers mots ne sont ‘que’ ses prénoms, ou, comme on le comprenait autrefois, des surnoms, un peu à la façon des Romains qui avaient un ‘cognomen’. Exemple: le challenger préféré d’Astérix s’appelait en fait Caïus Julius Caesar (IV, pour être tout à fait complet), ce qui définissait à la fois sa personne, sa famille, et son rang…Trêve de comparaisons tirées par les moustaches, nous voici pour commencer avec un Emery (culturellement) très inattendu, puisqu’il est typiquement de provenance…germanique.

Il s’agit en effet d’une des formes de l’allemand Hemrich, ou Aymeric en français, lequel comporte deux racines nordiques: ‘haim’ (hem-, puis aym-, que l’on a souvent trouvé ici et qui désigne la maison*) + l’adjectif ‘-rich’, faux-ami qui veut dire puissant (et non pas riche). On trouve aussi les variantes Hemmeri, ou encore Heemeryck en flamand; ainsi qu’une forme dite “évoluée” de Hemerick qui a donné…Heinrich (en allemand), Henry (en saxon, puis anglais) et…Henri (en français!).

Il faut donc comprendre (ou imaginer) que ces deux idées (maison/puissant) s’appliquaient à un lointain ancêtre, ainsi surnommé parce qu’il avait une habitation particulièrement robuste (épaisse? structurée? fortifiée?)…L’idéal serait même que cette maison soit en fait une étable ou mieux une bergerie, car le ‘premier prénom’ de notre guipuzcoain (?) vient de deux racines strictement basques cette fois: Unai est composé de ‘una-’ (le pâturage) + ‘-(z)ai (qui désigne le gardien du troupeau qui en pâture).

Par conséquent, certains le traduisent comme ‘le berger’, d’autres comme ‘le vacher’, sans être très regardants sur la race qu’on doit faire redescendre de l’estive, un bouvier et un moutonnier c’est pas pareil! L’idée de base qui semble rester est ‘celui qui mène’ (les bêtes, mais parfois…les hommes, d’où éventuellement le sens d’homme fort, de meneur!). Voilà qui tombe à pic pour un entraineur, non? Y compris étymologiquement!

*: remarquez comme la racine “haim”, en germain -avant l’allemand, donc- a gardé ce son “ai”, alors que le même mot a légèrement varié pour devenir, à la suite des peuplades saxones qui ont traversé la Mer du Nord pour fonder l’Angleterre, le mot “home” qui signifie bien…maison!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>