Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Essence (pénurie de)

essence

C’est bien connu, “l’essence précède l’existence” (1), surtout quand elle permet de partir en week-end. Or, les médias prédisent à qui mieux-mieux une pénurie de carburant à venir en raison de mouvements sociaux; plutôt que de jeter la pierre (à pétrole), essayons de mettre un peu d’huile dans les rouages de tous ces mots, histoire de rendre (station) service à quelques curieux de la langue française…

Et commençons par l’essence, laquelle, aussi bien pour un pompiste que pour un ‘nez’ de parfumeur, procède de la même origine: la nature la plus intrinsèque d’un produit, son nectar le plus pur, sa réduction aux caractères de base de sa création, bref comme le disaient les Latins, ‘”essentia” c’est ce qui “fait de toi mon essentiel” (2), c’est-à-dire, en un mot comme en six, la raison même de…l’existence; et la boucle est bouclée, au moins d’un point de vue linguistique.

Cela étant, quand on parle d’essence, il y a forcément anguille sous roche (“Ah, je ris de me vcoir civelle en ce miroir), ou au moins forage dans la roche, puisque le produit vient de l’extraction puis du raffinage d’une pierre d’huile, soit ‘petra-oleum’ en latin, ce qui évidemment fait jaillir l’idée du ‘pétrole’. Le mot aura d’ailleurs un avenir qui ira -dans les dictionnaires- bien au-delà des champs ‘pétrolifères’ (porteurs de pétrole) ou des…’pétroleries’, premier nom donné aux usines de traitement d’une pierre sur laquelle Total bâtira son église -pardon, son empire- (1870).

Par ailleurs, selon que vous serez historien ou cinéphile, vous apprécierez également les “Pétroleuses” qui, bien avant d’être un film de Christian-Jaque (1971) dans lequel Brigitte Bardot et Claudia Cardinale se battaient pour la propriété d’un…champ de pétrole, était devenu le surnom des femmes qui ont servi de chèvres-émissaires pendant la Commune de Paris (1871), sous prétexte qu’elles avaient allumé des incendies (dont celui de l’Hôtel de Ville) en utilisant des torches imbibées de pétrole, ce qui ne fut d’ailleurs jamais prouvé.

Il n’empêche, les présumées incendiaires vont laisser le terme dans la vie politique française, qui l’utilisera désormais avec le meilleur machisme pour qualifier toute femelle rétive à l’ordre public ou à l’autorité de son mari dans le cadre familial (éventuellement dans les couloirs de l’Assemblée Nationale, mais n’anticipons pas). Pour ce genre de mot, et dans ce type de situation, il n’y a jamais pénurie d’occasions, contrairement au précieux liquide qui tache quand vous faites dégorger votre réservoir.

Car ce sera le dernier mot de la chaine de ravitaillement, la pénurie! Pénurie d’essence, pénurie de sucre, pénurie de sang, pénurie de penseur(s), le mot sert à peu près à tout ce qui peut manquer, sauf l’intelligence, alors que chez les Romains, il n’était question que de…militaires (Cicéron)! Manquer d’hommes au combat était en effet la pire des catastrophes qui puisse arriver; et donc, logiquement au cours de l’Histoire, s’il y avait trop de soldats, on risquait la pénurie d’intendance (de ravitaillement), donc de nourriture mais surtout d’eau! C’est d’ailleurs par ce canal que le mot est entré chez nous au 15ème siècle, en s’appliquant d’abord à tout liquide (vin compris), jusqu’aux dernières gouttes encore aujourd’hui au fond des cuves des camions de livraison.

Dernière petite remarque pour terminer: toujours dans l’évangile selon Jean-Paul (Sartre), si l’homme est défini à la naissance selon son ‘essence’ (c’est-à-dire avant d’être formé par sa culture), “à la fin de sa vie, (cette) essence se…fige”. Finalement, ne serions-nous qu’un résidu de pétrole? Vous voilà de quoi carburer toute la journée!

(1) Sartre, ‘Théorie de l’existentialisme’
(2) Emmanuel Moire, ‘Le Roi Soleil’ (oui, je sais, le niveau philosophique baisse)


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>